Aujourd'hui
Dimanche - Sem. 38 2 2 Sep. Maurice UDernier quartier
CHOIX DE LANGUES
ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanMalagasyRussianSwahili

Des routes barrées à Hambuu et Mitsamihuli

L’Union des Comores vit un climat tendu ces derniers temps. Les régions, villes et villages décident de manifester contre le pouvoir après les élections dont des irrégularités ont été constatées. Les régions de Hambuu et Mitsamihuli ont barrées les routes, hier lundi. La circulation des moyens de transports en commun a été difficile.

La tension monte toujours. Les localités et les régions montrent également qu’elles ont les yeux rivés contre le régime en place. Des pierres, des troncs d’arbres ont empêché la circulation dans deux régions de la Grande-Comore. Mais des volontaires ont libérés la circulation. Selon une passagère de Hambuu, « la région s’est réveillée sous des routes barrées, mais, j’ai laissé des gens entrain de libérer les routes. »

De sa part, un jeune de la région de Hambuu a déploré le geste d’empêcher la circulation. « Tout ce qui a été fait hier, est inhumain. On se dit que nous sommes des musulmans alors que nous ne pratiquons pas la région musulmane. Notre religion a interdit de fermer ou barrer une route. Et si par hasard, il y a eu un accident ou on voulait transférer un malade à Moroni, comment allions-nous faire ? Il faut quand même mesurer les actes. Certes, les dernières élections constituent une psychose, mais il y a des moyens à manifester que de barrer les routes », a-t-il expliqué. « Si les routes sont barrées, c’est tout le monde qui en est victime », ajoute-t-il.

Dans le nord de Ngazidja, les routes aussi ont été barrées. Une menace de la sécurité ? La colère des citoyens monte toujours. Après des manifestations la semaine dernière dans certaines localités, cette fois, ils décident de barrer les routes. La semaine s’annonce très mouvementée à la grande-Comore.

Lire aussi   Diplomatie: Comores, l’enjeu des influences

KDBA

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

Abonnement
Abonnement gratuit S’abonner