ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Sport : Un centre de basket-ball ouvert à Mitsamihouli

Dimanche dernier, à Mitsamihouli, un centre de basket-ball a été officiellement ouvert en présence du président du comité olympique sportif des iles des Comores, Ibrahim Mzé, le président de la fédération de basket-ball comorien, Saïd Ali Soultoine. Une cérémonie honorée par le maire de Mitsamihouli ya Mboini Aboubacar Ahmed.

L’idée est d’inciter les jeunes locaux  de moins de 15 ans à s’intéresser à cette discipline sportive. Et ce n’est pas seulement le football qui retrace le chemin du développement du sport comorien, le basket-ball est aussi l’une des disciplines qui continue à se développer en Union des Comores. Un centre de basket-ball pour les moins de 15 ans a été officiellement ouvert à Mitsamihouli. Plusieurs personnalités du monde sportif comorien ont pris part à cet événement. Parmi eux, le président du comité olympique sportif des îles Comores Ibrahim Mzé, le président de la fédération de basket-ball comorien Saïd Ali Soultoine ainsi que le président de l’Uccia.

Selon le maire Aboubacar Ahmed, l’idée est de pousser les jeunes de moins de 15 ans à s’intéresser au sport plus particulièrement au basket-ball, mais aussi une opportunité de renforcer une meilleure cohésion sociale pour toutes les générations futures à travers le sport.  «  C’est une initiative émanant d’un de nos jeunes  connu sous le nom de Ali. Et nous  en tant qu’autorité régionale,  nous lui avons apporté  l’aide nécessaire en  lui autorisant  le  stade de basket-ball »,  a fait savoir le maire de Mitsamihouli ya Mboini.  Il n’a cessé de rappeler que le développement dans sa commune implique tout le monde et chacun doit contribuer selon ses moyens pour la croissance économique, sportive de la région.

Le président de la fédération de basket-ball comorien Saïd Ali Soultoine a, quant à lui, exprimé sa disponibilité à répondre à tout moment aux attentes du basket-ball pour son  rayonnement en Union des Comores.    

Nassuf. M. Abdou

Laisser un commentaire