ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Remaniement : Un nouveau gouvernement pour amorcer le dialogue national

Au lendemain de la formation du nouveau gouvernement, la Crc s’est exprimé. Il s’agit d’un gouvernement pour amorcer le dialogue pour les prochaines échéances électorales, a annoncé le secrétaire général du parti Crc, Youssoufa Mohamed Ali Belou lors d’une conférence de presse tenue vendredi dernier, au Golden Tulip. Selon lui, un gouvernement composé des politiciens et technocrates.

Le nouveau gouvernement aura une lourde mission, notamment dans la poursuite du plan Comores émergentes issu de la conférence de Paris et surtout dans le processus d’amorcer le dialogue national pour les prochaines échéances électorales. « Nous sommes tous appelés à accompagner ce processus pour consolider ce que nous sommes en train de réaliser », a indiqué le secrétaire général du parti Crc.  Les élections sont prévues en 2024 et en 2025 et pourtant la Ceni, le code électoral ainsi que la loi sur les partis politiques restent les mêmes. « C’est pour cette raison que nous avons choisi des personnes capables de contribuer dans l’apaisement pour qu’on puisse arriver dans notre objectif », a-t-il souligné.

Un gouvernement sans le parti Crc mais le secrétaire général du parti est confiant des compétences des nouveaux ministres. À en croire le secrétaire général, il s’agit d’un nouveau gouvernement composé des techniciens et des politiciens. « Nous avons visé la loyauté et l’efficacité. Ce sont des personnes politiquement conscientes et techniquement compétentes », dit-il. Ni le parti Orange ni les partis regroupant le G10 ne font partie du nouveau gouvernement. « Il y a des choses qu’on ne veut pas faire des détails. Ce n’est pas un gouvernement politique même si ce vrai Houmed Msaidié a une très bonne expérience politiquement », a-t-il fait savoir. D’ailleurs, la mouvance présidentielle et le G10 ont déjà exprimé qu’ils n’ont pas adhéré à la vision du chef de l’Etat pour un partage. Travailler dans un gouvernement n’est pas obligatoirement être un ministre. Il y a des membres du G10 occupant des postes de conseiller, selon Youssoufa Mohamed Ali.

Kamal Saïd Abdou

 

Laisser un commentaire