ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Affaire établissement Grimaldi : Me Aticki recadre Mina Fannat

La décision rendue en faveur de Mina Fannat par le tribunal de Moroni concernant l’affaire Grimaldi et la mairie de Moroni est provisoire. C’est une décision ayant pour objet de stopper l’exécution de la mairie, souligne Me Aticki Youssouf, l’un des avocats de la mairie de Moroni. Selon lui, la décision sera définitive si la Cour d’appel y confirme.

Mina Fannat, héritière du feu Jacques Grimaldi a manifesté la joie suite a la décision rendue par le tribunal de Moroni en sa faveur. Une décision qui, selon Me Aticki Youssouf, n’est pas définitive mais plutôt provisoire. « Le président du tribunal a rendu une décision susceptible d’appel. J’ai concerté ma cliente pour faire le recours qui s’impose. Je pense que chanter une victoire en sachant que la procédure est en cours et rien d’autre qu’anticiper les choses », explique Me Aticki Youssouf.

Ce dernier estime que cette décision mérite une révision pour que la mairie puisse garantir les droits de son patrimoine, mais également garantir les biens de ses citoyens qui sont déjà menacés puisque la partie adverse réclame plus que ce lieu. Le danger est imminent, puisque « plusieurs quartiers de Moroni peuvent être affectés par cette décision si elle reste comme telle », indique l’avocat.

Me Aticki rappelle qu’il y a deux procédures judiciaires en cours dont la commune est derrière une procédure d’expropriation décidée par l’Etat. « La détermination à reprendre les lieux est affichée par la commune de la capitale et cela en dépend de sa fortesse ce qui motive l’engagement des actions notamment judiciaires », précise-t-il. Pour que Grimaldi s’installe sur ces lieux, souligne l’avocat,  il n’a fait qu’anticiper sur le comorien ou l’Etat comorien. « Donc, ce n’est pas nouveau si la supposée héritière anticipe pour vouloir récupérer les lieux déjà en exploitation par une entité étatique », conclut-il.

Kamal Saïd Abdou

Laisser un commentaire