ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Conflit foncier-Pidjani et Mtsangadju : Le maire de Domba appelle au calme

La paix et la sécurité entre Pidjani et Mtsangadju sont menacées depuis mercredi dernier. Chaque localité réclame ses frontières.  Hadji Bacar, maire de la commune de Domba appelle au calme et privilégie les négociations afin de préserver la paix et la sécurité de deux localités.

Les relations entre Pidjani et Mtsangadju ne sont pas au beau fixe depuis mercredi dernier.  Les deux localités sont en conflit foncier lié aux frontières. Des conséquences peuvent en découler si les deux localités refusent de s’asseoir pour trouver une solution, selon Hadji Bacar, maire de la commune de Domba. Au-delà de ce qui oppose les deux localités, la paix et la sécurité n’ont pas de prix. « J’ai informé toutes les institutions concernées à savoir le ministère de l’intérieur, le procureur de la République et le délégué chargé de la défense pour qu’ils interviennent avant que la situation se complique », a indiqué le maire.

Les deux communes doivent s’impliquer afin d’apaiser les tensions. Selon le maire, la préfecture fait fi. « L’histoire retient que les frontières entre Mtsangadju et Pidjani s’appellent Mdrodju. Tous les habitants de ces deux localités le savent déjà. Aujourd’hui, des jeunes de Mtsangadju se permettent d’affranchir leurs frontières pour entrer dans nos frontières. Nous n’allons pas accepter de laisser un mètre de nos frontières occupé par Mtsangadju. L’histoire est bien claire », a souligné le maire. Et de conclure, « certes les forces de l’ordre sont arrivées pour la paix, mais cela n’est pas suffisant. Il faut qu’on s’assoit ensemble pour préserver et garantir notre sécurité ».

Kamal Said Abdou

Laisser un commentaire