ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Culture : Le Cndrs en guerre contre la destruction des patrimoines

Hier mardi, une conférence de presse est tenue au bureau régional du Cndrs de Ndzuani. C’était pour sensibiliser sur la protection du patrimoine.  Selon les conférenciers, la destruction des patrimoines est due à l’ignorance et à la délinquance grandissante.

Selon Badroudine Kassim, un expert en tourisme et ancien directeur régional du Cndrs, l’époque coloniale serait la cause de ce fléau de destruction du patrimoine. « Ce patrimoine existait déjà pendant la période coloniale, donc il y a longtemps. Le colon ne nous a rien appris de cela. Il a cherché à planter des arbres à coco, des bananiers, de l’ylang-ylang et lui-même nous a caché ce que c’est le patrimoine », a-t-il dit. « Il y a 3 choses qui nous poussent à détruire un patrimoine dont l’ignorance. Nous n’avons pas appris la valeur du patrimoine de notre pays. Notre jeunesse ignore que le patrimoine n’est pas tout ce qui est construit. Nous avons des patrimoines, comme le respect, la culture, la religion », explique-t-il.

Le directeur Misbahouddine Ben Ali indique que le Cndrs veille sur la préservation du patrimoine. « Nous, le Cndrs, avons l’obligation de protéger et veiller sur les patrimoines. Notre mission principale est de visiter, faire un état des lieux. Nous sommes spécifiques à la technique, pour conscientiser les citoyens et les autorités de tutelles afin de trouver des moyens pour élaborer un programme de suivi des lois et textes que le gouvernement a signé auprès des organisations internationales pour protéger les patrimoines », a-t-il souligné.

Ahmed Zaidou (Stagiaire)

Laisser un commentaire