ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Politique : Les gouvernements de transition en exil se multiplient

Alors qu’après le 26 mai, l’opposition ne reconnait pas la légitimité du chef de l’Etat comorien, un gouvernement de transition en exil est mis en place sous les auspices du leader du front démocratique, Moustoifa Said Cheikh. Mais, des leaders de l’opposition contestent le gouvernement de transition. Pour le vice-président du Rddc, Fakihi Mradabi, tous ces vacarmes au sein de l’opposition laissent croire qu’elle est en crise.

Fakihi Mradabi, vice-président du Rddc

Une frange de l’opposition déclare un gouvernement de transition en exil. Ce qui ne fait pas l’unanimité des partis qui s’opposent au régime actuel. Très critiqué. Des ténors de l’opposition se déclarent contre le gouvernement de transition. Contacté, le vice-président du Rddc (à Paris), Fakihi Mradabi s’en prend à l’opposition. « L’opposition est dans la cacophonie », a-t-il déclaré. Et d’ajouter « cette opposition traverse une crise politique sans précédent. Ils se divergent, s’opposent. C’est un grand échec. Et si on analyse ce conflit que vit l’opposition, on peut en déduire qu’ils n’ont aucune vision pour le pays. Ils sont tous des ratés politiques. L’opposition va s’éclater. »

Selon lui, des membres de l’opposition claquent la porte parce qu’on les aurait pas confié des postes. « Les démissions se poursuivent », dixit-il. Un gouvernement de transition à haut risque ? L’opposition (le gouvernement de transition) n’arrive pas à parapher un accord politique pour en finir avec les démissions, les critiques, les conflits… « Des leaders de l’opposition ne renouvellent pas leur attachement à ce gouvernement dit de transition. Ils ne reconnaissent pas ce gouvernement. L’opposition est donc divisée et elle n’arrive pas à mettre fin à la crise qu’elle traverse. Certains affirment qu’ils ne sont pas avertis et on ne peut pas espérer qu’on peut arriver à ce scénario de concertation des autres partis politiques », martèle le vice-président du Rddc, Fakihi Mradabi. « L’opposition est en ébullition et ses leaders paradent », conclut-il.

KDBA

Laisser un commentaire