ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Détention de l’ancien président Sambi : Trois ans sans comparaître devant un juge, Juwa s’en remet à Dieu

Trois ans depuis que l’ancien président Sambi est en détention. Le parti Juwa de l’ancien président s’en remet à Dieu, au cours d’une cérémonie de prière, vendredi dernier à Moroni. Selon Me Mahamoudou Ahamada, c’est la première fois aux Comores et même dans le monde qu’une personne poursuivie soit détenue trois ans sans comparution devant le juge.

L’ancien président Sambi est en détention dans sa résidence de Voidju, annexe de la prison de Moroni. L’ancien président  n’a pas été entendu par le juge, selon son avocat Me Ahamada Mahamoudou. Ce dernier a regretté sur le fait qu’une personne poursuivie en justice ne soit pas entendue par le juge depuis presque 4 ans. L’avocat est revenu sur l’ordre du jour du conseil des ministres lequel la date de jugement de son client est prévu avant la fin de l’année mais sans date fixe. Cette réponse de la part du gouvernement n’est pas suffisante aux yeux des partisans de l’ancien président Sambi, notamment son avocat. « Ce n’est pas normal qu’un tel sujet soit décidé depuis la présidence de la République. Mais quand même nous avons accepté et nous espérons que cela soit aussi vrai», a avancé Me Ahamada Mahamoudou.

Revenant sur la détention de l’ancien président, l’avocat a déploré le non-respect de la loi votée par les parlementaires comoriens. A noter que Sambi est inculpé le 20 août 2018 pour détournements des biens publics, faux, usage de faux et forfaitures, et est placé en détention provisoire à son domicile annexé comme une partie de la maison d’arrêt de Moroni. Après trois ans de détention sans aucun jugement, le parti Juwa de l’ancien président s’en remet à Dieu au cours d’une cérémonie de prière tenue vendredi dernier à Moroni.

Kamal Saïd Abdou

 

Laisser un commentaire