ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Sécurité des pêcheurs : Vers l’implantation des dispositifs de concertation des poissons

Le projet pour la validation du plan de travail consacré à la sécurité des pêcheurs en mer ainsi qu’à la lutte contre la pêche illicite est en cours de réalisation. Selon le coordinateur du projet Mohamed Nourdine Saïd, des embarcations motorisées seront bientôt disponibles pour 8 sites dans l’ensemble des iles.

La direction générale de la pêche ne ménage aucun effort pour renforcer le dispositif de  sécurité pour les  pêcheurs en mer. Un an depuis le projet pour la validation du plan de travail par la direction générale de la pêche, les activités vont bientôt démarrés dans l’ensemble des îles sur 8 sites. Trois sites principaux et cinq sites secondaires. «  En ce qui concerne la sécurité des pêcheurs, une étude d’implantation  des dispositifs de concertation des poissons (DCP) est en cours de réalisation au niveau de 8 sites. Ces dispositifs ont plusieurs avantages pour la communauté des pêcheurs notamment, l’amélioration des revenus ainsi qu’à leur sécurité en mer », a montré Mohamed Nourdine  Saïd,  coordinateur du projet à la direction générale de la pêche. Et lui de préciser que «  le projet  intervient sur 8 sites : 3 sites principaux, Malé à Ngazidja, Moya à Anjouan, et Barakani à Moheli. Et les 5 sites secondaires, Bangoi Hambu, Mtsamdu Oichili à Ngazidja, Vouani, Hajoho et Batsé à Moheli ».

Le coordinateur du projet a, par ailleurs, révélé que le projet avait prévu d’équiper  le centre de surveillance des embarcations motorisées  dans le  but de renforcer la capacité sur les opérations en mer. «  L’achat des embarcations motorisées est en cours. Nous espérons les recevoir d’ici peu pour l’intérêt à toute la communauté des pêcheurs », a annoncé Mohamed Nourdine Said.

Rappelons qu’il s’agit d’un projet régional (GCP/RAF/250/JPN) pour les  Comores, Seychelles, Kenya, Madagascar  et Maurice. Il est financé par le japon pour 4.400.000 USD et mis en œuvre par la direction générale de la pêche et la Fao.

Nassuf. M. Abdou

Laisser un commentaire