ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Anjouan : Des enfants mineurs cultivent du cresson

Depuis plusieurs mois, des enfants âgés de 8 et 12 ans, cultivent du cresson, dans l’île d’Anjouan. Ils exploitent la rivière de Pagé. Ils vendent le cresson et nourrissent leurs familles.

Ce sont des enfants scolarisés. Ils sont en classe de CM2 (12 ans) et CP2 (8 ans). Chaque enfant possède un terrain d’exploitation du cresson. Un produit cultivé dans une rivière et qui se plante dans une zone humide. Certains parmi ces mômes ne connaissent pas leurs âges. Ils travaillent avec force et détermination pour leurs familles. Sont-ils exploités ? « J’envoie à la maison et je vends le reste. Mon père cultive dans son champ. Il possède un énorme terrain de cresson. Nous nous occupons de l’entretien et de la plantation », a témoigné un enfant de 12 ans. « Si je ne surveille pas, des inconnus viennent récolter nos cressons. Je suis obligé de passer de temps à autre pour son évolution. Le débit de l’eau peut emporter le cresson. Je l’encadre par des grosses pierres pour limiter l’arrivée de l’eau. Il se peut qu’on ait des pertes. Nous piquons pour replanter ce qui est perdu », explique-t-il.

Pour ces enfants, « ce n’est pas aussi compliqué de cultiver de la salade. Il suffit de faire un rempart avec des cailloux. Prendre la salade et la piquer. C’est une racine qu’on met à l’eau avec une pierre et un peu de sable pour qu’il s’accroche. S’il n’y a pas de vol, quelques jours plus tard, ça prend. Et après, je peux récolter », disent-ils.
Une activité de loisirs, bénéfique pour des mineurs, qui arrivent à nourrir leurs familles. Pour un jeune, inconsciemment ces jeunes apprennent à travailler. Ils aident leurs familles surtout, ils évitent la délinquance juvénile.

Ahmed Zaidou

 

Laisser un commentaire