ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Anjouan : Le ministre Djaanfar Salim accueilli en héros

Le nouveau ministre de l’éducation, Djaanfar Salim Allaoui est arrivé à Anjouan, jeudi dernier, après sa nomination et sa prise de fonctions. Homme du terrain avec sa politique de proximité, le nouveau ministre de l’éducation a été accueilli en grande pompe par les femmes et hommes depuis l’aéroport de Ouani. A peine arrivé, il accélère les visites sur le terrain et rencontre les acteurs de l’éducation de l’île.

Accueilli en fanfare à l’aéroport d’Ouani par une foule immense composée d’une dizaine d’associations, des membres de la famille et des hommes politiques. Aussitôt arrivé à son domicile où une cérémonie d’accueil lui est réservée, le nouveau ministre connu sous le pseudonyme Sarkozy a remercié et a félicité le premier adjoint au maire de Mutsamudu, Ahmed Salim et la présidente des sages-femmes, Fatima Ali Dani.

Le nouveau ministre a fait savoir que dans son ministère, « il y a l’insertion professionnelle. C’est un grand ministère. J’ai pris mes fonctions avec deux tests. Le premier est celui des examens nationaux et le second, la rentrée académique. C’est une tache difficile mais je relèverai le défi. Je n’ai pas peur et j’espère que vous m’aiderez à mener à bien mes fonctions », a-t-il dit.

Les visites se succèdent entre autres. Au lycée de Mutsamudu dont le ministère à fait ses études et où il a fait un état de lieu du bâtiment, et fait un don d’ordinateur de travail. « Quand j’ai pris mes fonctions, le premier acte que j’ai fait solennellement, j’ai fait une visite au lycée Said Mohamed Cheikh. C’est un bâtiment important puisqu’il est un lycée de référence. A Anjouan, c’est celui de Mutsamudu et de Domoni. A Mohéli, celui de Fomboni, nous en ferons autant. Je suis venu rappeler aux responsables des établissements que nous avons des examens dans quelques jours. Ces bâtiments ont un rôle important et puisqu’ils accueilleront les examens de fin d’année. Je suis venu m’approprier, m’imprégner de mes fonctions », a-t-il souligné.

Ahmed Zaidou

Laisser un commentaire