ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Bepc 2021 : Les épreuves se déroulent dans la paix à Anjouan

Le brevet d’études du premier cycle (BEPC) a démarré, hier lundi, sur le territoire national. À Anjouan, le président du jury, l’inspecteur Riziki Abdallah assure le bon déroulement des épreuves. Au total, 5 059 candidats sont inscrits à Anjouan.

5 059 candidats dans 15 sites à Anjouan : 1 023 candidats inscrits dans 3 sous-centres à Mutsamudu, à Ouani, 693 candidats inscrits dans 2 sous-centres, à Bambao 217 candidats inscrits, à Domoni 738 inscrits sur 3 sous-centre, à Mrémani 772 inscrits sur 3 sous-centre, à Mramani 396 inscrits, à Ouvanga 607 candidats inscrits sur 2 sous-centre, à Sima 352 inscrits et à Bandrani 260 candidats inscrits. « Nous avons commencé ce matin et jusqu’à présent tout va bien. Il n’y a aucun incident. Je n’ai pas de précision sur les absences, mais selon les informations que j’ai reçues, il n’y a pas d’absence conséquente. Cela ne manque pas dans les examens, il y a toujours des absences », a fait savoir le président du jury à Anjouan, inspecteur Riziki Abdallah.

Malgré certaines difficultés rencontrées à l’exemple des candidats qui ont perdu leur convocation ou avec des retards, mais cela n’a pas empêché l’accès aux candidats dans les sites. Selon le président du jury, les dispositions prises pour le brevet d’étude du premier cycle sont les mêmes utilisées pour le baccalauréat. « Ce sont les mêmes en vigueur notamment l’interdiction des téléphones portables dans les sites. Les surveillants prennent les dispositions nécessaires pour lutter contre les fraudes. Ce sont les mêmes dispositions pour le respect des mesures barrières dans les sites. Les élèves ont leurs masques et la distanciation est plus ou moins respectée dans les sites », confie-t-il.

À noter que le président du jury est à sa deuxième année en tant que président du jury de ce brevet à Anjouan. Et le ministre de l’éducation nationale, Djaanfar Salim Allaoui a visité les centres d’examens à Anjouan. 

Ahmed Zaidou

Laisser un commentaire