ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

BEPC 2021 : Ngazidja enregistre un taux de réussite est de 28,99%

La proclamation de l’examen du BEPC 2021 dans l’île de Ngazidja a eu lieu, hier à Moroni. Sur 5170 candidats qui ont effectué les épreuves écrites, 664 candidats sont admis et 835 sont autorisés à passer aux épreuves orales du deuxième groupe. Le taux de réussite s’élevé à 28,99%.

Hier, les résultats du BEPC de la session 2021 est rendu public. Sur 5277 candidats inscrits, 5170 s’étaient présentés. Les membres du jury ont annoncé les détails des résultats des admis et des autorisés à passer aux épreuves du deuxième groupe. Sur les 5170 candidats présents, 545 sont admis avant le rachat, soit un taux de 10, 54% et 699 candidats autorisés, soit 13,52%. Le taux de réussite était 24,06%.

Après rachat, sur 5170 candidats, 664 candidats sont définitivement admis, soit un taux de 12,84% et 835 candidats sont autorisés à passer au deuxième groupe, soit un taux de 16,15%. Le taux de réussite total est de 28,99% à Ngazidja.

Suite à l’annonce des résultats, certaines personnes réaffirment une chute du niveau des élèves et un manque de stratégie d’accompagnement à leur égard pour améliorer la qualité de l’enseignement du secteur de l’éducation nationale. « Je pense que les résultats de l’examen du BEPC 2021 doit aux autorités de l’éducation nationale. C’est un résultat qui n’est pas du tout satisfaisant, à moins que les élèves aient traversé des moments très compliqués, marqués par des arrêts de cours, causés par la pandémie du Coronavirus. Le gouvernement comorien doit mettre en œuvre un plan de structuration de l’éducation. Les parents doivent accompagner leurs élèves en termes de cours et révisions de leçons à la maison », a déclaré un des professeurs sous l’anonymat.

Il est à noter que le ministre de l’éducation nationale, Djaffar Salim Allaoui avait annoncé des mesures strictes de sanctions et de poursuites judiciaires aux actes de tentatives ou fraudes aux examens. Or, 12 candidats ont été rattrapés en acte de fraude. 

Abdoulandhum Ahamada

Laisser un commentaire