ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Climat politique : Belou préconise la préservation de la paix et la stabilité du pays

Depuis les élections de mars 2019, le gouvernement et l’opposition ne croisent pas le fer. Chaque partie tire la corde. Au cours d’une conférence de presse tenue la semaine dernière dans son bureau, Youssoufa Mohamed Ali, directeur de cabinet chargé de la défense a rappelé qu’au-delà des divergences politiques, il faut préserver  et consolider la paix et la stabilité du pays.

Dès lors que l’opposition continue sur sa politique de la chaise vide, Youssoufa Mohamed Ali, directeur de cabinet chargé de la défense a tiré la sonnette d’alarme. « Il est du devoir de tout un chacun de conserver et préserver la paix et la stabilité de notre pays tel que la constitution a prévu. Attention, ce qui se passe dans les autres pays peut arriver ici », a-t-il prévenu.

 Il reste convaincu que la paix et la stabilité sont gage du développement d’un pays. Youssouf Mohamed Ali a tenu à rappeler les 10 années d’opposition pour le président Azali. « On n’est jamais descendu dans les rues pour troubler l’ordre public. Au contraire, pendant ces dix années, nous étions en préparation pour les élections », a rappelé le directeur de cabinet qui s’est moqué de ceux qui donnent des leçons sur la démocratie pendant qu’un troisième tour des élections a eu lieu. Quelque chose qui n’a jamais existé dans le monde, selon lui.

Belou s’en prend au gouvernement de transition en exil et au conseil national de transition, dirigés respectivement par Moustoifa Said Cheick et Mouigni Baraka Said Soilih. « Il y a eu deux gouvernements dans 3 ans, qu’est ce qui a changé pendant ces années ? », s’interroge-t-il. Le directeur de cabinet pense que les divergences doivent exister mais la paix et la stabilité de notre pays passent avant toute chose.

Kamal Saïd Abdou

Laisser un commentaire