ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Fait divers : Un militaire agressé par arme blanche à Ndzuani

Samedi matin,  vers 10 heures 07 minutes environ, toute la ville de Mutsamudu vivait sous la panique. Un militaire a été agressé par un civil en utilisant une arme blanche. Blessé selon nos informations sur place, l’homme est admis aux urgences de Hombo.

Les établissements publics et privés évacuent les élèvent, les administrations et les boutiques ferment, les taxis et les bus quittent la capitale de l’ile de Ndzuani. La circulation devient timide et quelques heures après les rues sont désertées. Selon nos informations, un homme armé d’une manchette a poursuivi un militaire en uniforme. Les faits se sont déroulés à Misiri (Mutsamudu). Jusqu’à 12 heures, aucune présence des forces de l’ordre ou des sapeurs-pompiers sur les lieux du crime. La panique se poursuit et aucun des potentiels témoins n’ose parler clairement de cet acte par peur de représailles ou d’enquête en son nom.

Selon les informations recueillies par les uns et les autres, l’hypothèse la plus probable serait une vengeance du jeune que la force comorienne de défense avait « tabassé » dans le camp militaire de Sangani. « Rien n’est certain, mais l’histoire la plus probable est celle qui suit. Le jeune civil a suivi le militaire assis sur sa moto. On le voit soulever le tricot, et sort son couteau, et à commencer à le taper de tout part.  Le militaire court et se défend, sort son casque. C’est le militaire qui avait tabassé le jeune homme lors des affrontements entre les militaires et Sangani. Il lui a certainement suivi, l’arme blanche a été cachée. Des coups de machette dans la tête, dans le dos. Le militaire aurait pris la fuite, le jeune homme s’est arrêté et le militaire est revenu et c’est là où l’on a aperçu le coup de machette sur la main. Le jeune homme s’est enfui et le militaire amené aux urgences de l’hôpital de Hombo », a décrit un témoin.

A travers un point de presse, Nourdine Midiladji, au nom du gouvernement a dénoncé et condamné et a  annoncé que l’état de santé du militaire est stable. Une enquête va être ouverte.

Ahmed Zaidou (Stagiaire)

Laisser un commentaire