ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Formation en technique de transformation en fumage de poisson : Les bénéficiaires seront appuyés financièrement

Le secrétaire général de la CTC, Salim Soulaimana a rassuré hier au Retaj, lors de l’ouverture de l’atelier sur les techniques de transformation en fumage de poisson, la remise de 100.000 kmf pour chaque bénéficiaire. Selon lui, ce fonds leur permettra de réaliser leurs travaux notamment la conservation des poissons.

L’Union des Comores est dotée d’une richesse potentielle maritime. L’exploit de cette richesse demande non seulement des moyens financiers mais aussi de moyens techniques. Takidine Youssouf, ministre en charge de l’emploi et du travail a souligné l’ambition du gouvernement notamment la lutte contre la pauvreté et l’emploi des jeunes. « Cet atelier vient à point-nommé et constitue la première phase du processus permettant aux cibles de renforcer leurs capacités à développer leurs projets et devenir entrepreneurs. Il vise également à répondre aux besoins du pays en matière de promotion du travail décent dans le domaine de l’économie bleue », a-t-il précisé.

A en croire le ministre, l’objectif principal de la formation est de contribuer à la création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural par le développement de l’économie bleue. Et d’autre part, créer une valeur ajoutée aux produits de la mer en vue de l’augmentation des revenus des cibles. « À travers les priorités des cadres stratégiques pertinents élaborés en vue d’accélérer les progrès vers les cibles des objectifs du développement durable et du plan Comores émergent, le pays a identifié comme priorité le développement d’une économie bleue et la promotion d’un cadre stratégique pour une politique nationale sur l’économie bleue dans la perspective de valoriser les secteurs clés y relatifs, par la formation et la création d’emplois pour les jeunes », a indiqué le ministre.

Quant à la coopérative des travailleurs comoriens, Salim Soulaimana, secrétaire général a promis la remise d’un chèque de 100. 000 kmf pour chaque bénéficiaire de la formation. Selon lui, le fonds leur permettra de mieux assurer leurs travaux. 

Kamal Saïd Abdou

Laisser un commentaire