ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Pénurie de gasoil : Des pompes à sec à Ndzuani ?

Une semaine de pénurie de gasoil dans le pays. Une situation qui crée la psychose à Anjouan. Le manque de produits sans préavis inquiète la population également. Des stations-services fermés à Ndzuani et bien que le bateau de ravitaillement soit attendu dans la semaine, des chauffeurs de l’île de Ndzuani sont pessimistes sur la sortie de crise.

« Ma voiture consomme du gasoil. Et le manque ne nous aide en rien par rapport à la situation de crise sanitaire et économique. Je ne comprends pas aussi comment certaines voitures roulent à leurs habitudes », regrette un taximan de la région Mutsamudu-Bazimini.   « Nous faisons le fil d’attente dans certaines stations-services pour ne pas dire toutes les stations-services, pendant des heures sans avoir gasoil. Et ce que nous entendons de la bouche de certains chauffeurs c’est ce que le gasoil serait vendus en milieu de nuit, sous l’œil de personne », raconte-t-il.

Des incompréhensions ! Le manque d’information a créé la psychose chez certains chauffeurs. Une ile qui est frappée par une pénurie de tout type de produit de première nécessité, selon ce même chauffeur, père de famille de 6 enfants.  « Le souci ce n’est pas le manque de carburant dans les stations mais le fait que les pompistes le vendent au plus offrant. J’en ai acheté par obligation à 600 francs le litre. Et cela parce que je dois rouler pour gagner ma vie », explique-t-il. « Certaines stations-services ont fermé. Des fois c’est ouvert pour en remettre, quelques temps on nous vend et quelques minutes plus tard, il n’y a plus rien. La société Comores hydrocarbure nous ne prévient pas et cela nous inquiète », avance-t-il.

Sollicités par nos soins, les pompistes préfèrent ne pas faire de commentaires. Des stations-services sont semi-ouvertes, des fils d’attentes dans les stations. Alors que le bateau accostera prochainement à Anjouan pour une livraison, certains chauffeurs restent « pessimistes » sur la quantité du gasoil qu’il y aura et craignent une nouvelle vague de pénurie de gasoil dans les jours à venir. Ils  s’interrogent également sur la quantité à distribuer dans les stations-services.

Ahmed Zaidou

Laisser un commentaire