ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Rentrée scolaire : A Anjouan, les prix des fournitures ne sont pas abordables

Les élèves reprennent le chemin de l’école dès la semaine prochaine. A Anjouan, les fournitures scolaires connaissent des prix élevés chez les grossistes et les détaillants. Les parents achètent par nécessité.

L’achat de la fourniture scolaire est synonyme de la rentrée scolaire. Mais dans une période de crise économique et sanitaire, les prix sont en hausse. Des détaillants et parents d’élèves sonnent l’alarme. « Les grossistes ont augmenté leurs prix. Certaines fournitures ne sont pas à la portée d’un revendeur. C’est tout le monde qui vend à des prix exorbitants. Ils se disent que c’est à cause des taxes d’impôts et de dédouanement. Certains qui avaient des fournitures en stock depuis l’année dernière ont une marge de manœuvre de bénéfices. D’autres les vendent plus chères pour avoir des gros revenus. Nous achetions le carton à 21 500 kmf ou 23 000 kmf, maintenant, le carton est vendu à 26 000 kmf ou plus », nous confie Assiand Issoumaila, vendeur de fournitures scolaires.

 « Il y a une différence incontestable entre les grossistes et même nous, les détaillants. Il y a une faible activité normale, car ce n’est pas encore la rentrée. Dès l’ouverture des écoles, nous espérons avoir le double de clients. Nous espérons et voudrions que les grossistes revoient leurs prix pour que les parents puissent acheter les fournitures scolaires facilement. Que le service de contrôle des prix veille à cela », ajoute-t-il.

Interrogé sur l’envolée des prix des fournitures scolaires, 8 parents sur 10 disent ne pas avoir le choix en vue de l’approche de la rentrée. « J’ai acheté des fournitures pour 3 enfants du primaire qui m’ont coûté 28 850 kmf. Je n’ai pas encore acheté les fournitures pour mon fils au collège. Dans tout ça, je n’ai pas encore acheté les livres et payé les cours de soutien », a indiqué Anfiat Abdallah, une mère de famille.

Ahmed Zaidou

Laisser un commentaire