ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Sécurité civile : Les pompiers demandent le départ de Tachfine

Hier matin, en tenue de sapeurs-pompiers, ils (les sapeurs-pompiers) se sont réunis dans l’enceinte de leur établissement- Cosep – dans rassemblement pacifique. Et c’est la première fois que les sapeurs-pompiers comoriens cherchent à faire entendre leurs mécontentements face aux propos déplacés de leur directeur. 

La mobilisation s’est déroulée sans heurts et n’a pas duré plus de deux heures. Ce qu’on peut lire dans les banderoles et pancartes « un pompier n’est pas un chien », « un pompier n’est pas un imbécile », « Tachfine n’est pas la bienvenue… ». Ils étaient plusieurs dizaines de sapeurs-pompiers à manifester contre le directeur général du Cosep, lieutenant Tachfine Ahmed. Maltraités, insultés…, ils demandent son départ. Puisque, selon les manifestants, Tachfine Ahmed les insultent avec leurs mères, chefs des villages et maires. « Des propos inadmissibles, déclarent-ils. Aujourd’hui, nous avons décidé de briser le silence et nous demandons son départ.»

Les mauvais traitements des agents de la sécurité civile datent de plusieurs mois. « A chaque fois que le directeur nous réunit, il nous insulte et lance des propos malsains, déplacés. Et c’est son comportement. C’était une résistance à la douleur. Mais ces propos déplacés publiquement en face de la station-service Elbeit, ont allumé la mèche. Par conséquent, nous ne demandons que son départ », témoignent-ils.

Malgré le mea culpa du directeur général du Cosep, les sapeurs-pompiers rejettent ses excuses. « Nous n’acceptons pas ses excuses car ce n’est pas la première fois qu’il nous traite d’imbéciles. Nous appelons à sa démission. Et nous sommes prêts à être tous licenciés mais nous demandons son départ », insistent les manifestants. A Anjouan, les pompiers montent aussi au créneau et s’insurgent contre le directeur général. Ils sont plus de 200 agents sur le territoire national. Tous solidaires, ils réclament le départ de Tachfine Ahmed. Cette mobilisation des sapeurs-pompiers visaient également à des conditions de travail bien réunies. Les soldats du feu entendent ainsi protester contre les problèmes qu’ils rencontrent en milieu de travail.

KDBA

Laisser un commentaire