ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Société comorienne des ports : La société met fin aux arriérés de salaire

La direction générale de la société comorienne des ports (SCP) avec son personnel ont, hier mardi, dressé le bilan de 2021. Les agents de la société ont exprimé leur satisfaction face aux activités lancées par la direction générale pour redorer l’image de la Scp.

En cette nouvelle année, plusieurs sociétés d’Etat ont profité de l’occasion de dresser leurs bilans de l’année 2021 et annoncer les perspectives de 2022. C’est le cas de la société comorienne des ports (SCP) qui, hier mardi, les agents ont salué les diverses actions mises en place pour régulariser la situation socio-économique du personnel. « Nous remercions les efforts déployés par le gouvernement pour redorer l’image de la société, notamment la mise en place d’une union des trois ports des îles. La direction générale de la Scp paie régulièrement (chaque 25ème jour du mois) leurs employés », s’est réjoui Bacar Abdou, délégué du personnel de la Scp.

Même son de cloche pour Zedane Aboubacar, superviseur des magasins à la Scp Ngazidja. « Nous avons vécu des moments difficiles marqués par des arriérés de salaire et un désordre au sein de la société. Mais, avec tant de redressement, tout le personnel est payé chaque 25 du mois. La sécurisation des magasins est renforcée. Plusieurs doléances ont été réglées. Maintenant, toutes les revendications sont réglées. Le personnel de la société est une des priorités pour la direction générale », a expliqué le superviseur des magasins envers la direction générale.

De son côté, le directeur général de la Scp, Salim Dahalane a noté quelques progrès en 2021 avec un personnel estimé à 750 agents. « Mes félicitations vont à l’endroit du personnel car ce sont ceux qui exécutent les décisions prises. Actuellement, les grèves sont arrêtées. Nous avons un plan d’action allant de 2021-2024. Le plan d’action 2021 a été salué et on espère améliorer les choses en 2022. On fait un travail progressif 24/24. Le personnel global est estimé à 750 dont 400 pour Ngazidja, 300 à Ndzuani et 50 à Mwali », a-t-il précisé.

Abdoulandhum Ahamada

Laisser un commentaire