ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Théâtre : Jama formés sur les techniques théâtrales et de la scène

L’association culturelle Jama de Mrémani a lancé une formation théâtrale de quatre jours sur la technique et la scène. Samedi dernier, a eu lieu la présentation partielle des travaux. Et un début de projet de la semaine de Mrémani est proposé.

« J’ai débuté le théâtre en 2008 dans la troupe du Clac Mrémani. La troupe n’a pas vécu. J’ai eu l’idée de créer cette troupe théâtrale, Jama. J’ai recherché des acteurs et entrepris les démarches pour la création de l’association. Nous avons organisé et suivi plusieurs formations. L’association est créée officiellement en mars 2020. Nous avons 25 membres dont 12 femmes », a expliqué Moussa Abdallah alias Williams, fondateur de jeunes artistes de Mrémani Anjouan (JAMA).

Selon lui, avec l’arrivée de la pandémie, les activités sont au ralenti. « Nous avons le théâtre, la danse, l’écriture et la formation en anglais. Nos pièces théâtrales sont proposées en 3 langues : le shikomori, le français et l’anglais. Cette formation est dispensée par Inrfane Ahmed, du théâtre Ngomé. C’est un formateur et un metteur en scène. C’est notre deuxième formation qui prépare la grande relève », a-t-il avancé.

Une formation de plusieurs modules, selon le formateur. La formation a démarré jeudi dernier et a pris fin ce dimanche 24 octobre. « Nous avons 4 modules sur le théâtre. Nous avons l’initiation au théâtre, les techniques du théâtre et de la scène et l’improvisation. Nous avons eu un bon démarrage de la formation depuis le premier jour. Les bénéficiaires ont le courage d’apprendre et non pas d’imiter. Cette deuxième formation a pris de l’allure par rapport à la première. Nous savons qu’il y a des jeunes qui veulent faire du théâtre. La même formation sera organisée à ceux qui n’ont pas pu prendre part à celle-là », a indiqué le formateur.

Des jeunes ont appris l’art oratoire et la prise de parole en public. Ce n’est pas en quelques jours qu’ils seront acteurs. Il y a de l’évolution. S’ils continuent, ils pourront y arriver, selon le formateur.

Ahmed Zaidou

Laisser un commentaire