ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Transport aérien : Extension de l’aérogare et bande de piste, l’Adc s’offre une nouvelle ère

L’Adc a lancé un chantier d’extension de l’aérogare dans un esprit de protéger les passagers contre la covid-19. La première phase concernant l’arrivée est déjà livrée pendant que la phase du départ est en chantier. Ainsi, l’aéroport international des Comores est en chantier de bande de piste de 75 m de largeur et de 3 km de longueur dans le cadre de la certification de l’aéroport.

Trois mois pour les travaux d’extension de l’aérogare au niveau du départ des passagers. Les gros travaux sont presque terminés selon le directeur technique de l’Adc. Le chantier comprend cinq phases à savoir l’installation du chantier, les travaux d’infrastructures, d’assainissement et superstructure qui sont déjà réalisés à 80%. « Ces travaux sont dans le cadre de l’extension de l’aérogare niveau départ. Le nouveau bâtiment en construction facilitera les enregistrements, entre autres. Tous les travaux en béton sont presque achevés, il reste les travaux de superstructure, notamment le bâtiment qui est déjà commandé et qui sera installé », a expliqué Ahmed Saindou, directeur technique de l’Adc.

Concernant les travaux de mise aux normes de l’aérodrome, les travaux vont bon train et sont confiés à la société chinoise, Cgc. Des travaux débutés depuis 2018. C’est pour la sécurité de l’aérodrome. L’aéroport international des Comores est en chantier de bande de piste de 75 m de largeur et de 3 km de longueur dans le cadre de la certification de l’aéroport. « Tous ces travaux s’inscrivent dans la certification de l’aéroport international Moroni prince Said Ibrahim », précise-t-il.

Même son de cloche pour le directeur général des aéroports des Comores, Yasser Ali Assoumani qui estime que les travaux dans la bande de piste « est pour assurer les compagnies sur la sécurité de notre aéroport et attirer d’autres compagnies aériennes à desservir sur le sol comorien. » Ces travaux sont imposés par l’aviation civile internationale. « Nous avons mis des nouveaux marquages au sol, prolongement de la piste et les travaux sont en cours pour la certification de notre aéroport », dixit Yasser Ali Assouamni avant d’annoncer que le budget de ces travaux de mise aux normes s’élève à plus de 1 milliards de francs comoriens. Des fonds propres. 

Bientôt l’aviation civile internationale sera en visite aux Comores pour des audits devant permettre à la certification de l’aéroport. « Je réitère que la certification de l’aéroport est un moyen d’attraction des compagnies de desservir sur notre sol pour promouvoir l’économie du pays. Certifier l’aéroport c’est faciliter les compagnies aériennes en matière d’assurance. Ce processus est recommandé par l’Aci et on y tient », indique le directeur général de l’Adc. Selon Yasser Ali Assoumani, toutes les dispositions de sûreté, de sécurité, d’hygiène au niveau de la pandémie sont prises à l’aéroport.

KDBA

Laisser un commentaire