ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Transport aérien : Quatre jours pour élaborer le programme de sûreté de l’aéroport d’Ouani

Un atelier de quatre jours est ouvert, hier, à Ndzuani, sur l’élaboration du programme de sûreté de l’aéroport d’Ouani. Une première pour cet aéroport. C’est pour permettre à l’aéroport d’Ouani d’être en conformité avec les exigences internationales.

La coordination de la sûreté, la direction de l’aéroport, les forces de l’ordre, Com’air assistance, la douane et les agences de voyage se sont réunis dans un atelier de réflexion et d’échanges sur l’élaboration du programme de sûreté de l’aéroport d’Ouani. « Cet atelier est pour élaborer ce qu’on appelle programme de sureté des aéroports. Une exigence pour les aéroports des Comores », nous confie Anynoulhouda Jaffar. Et de préciser, « nous avons organisé cet atelier parce que les transports aériens fonctionnent avec des lois, donc le programme national de la sûreté civile, qui est la loi la base de la sûreté au niveau du gouvernement est imposée par l’aviation civile internationale et pour que l’aéroport de Ouani soit conforme aux exigences internationales ».

« Le programme de sureté met les travailleurs de l’aéroport. Quand nous parlons de sureté il y a des entités qui sont directement lié à la sureté notamment la coordination de sureté, les directions des aéroports, les forces de l’ordre, Com’Air assistance, la douane mais aussi les agences » et ajoute-t-il le cas des passagers. « Nous ferons des sensibilisations pour qu’ils comprennent l’importance de ce programme », rassure Anynouhouda Jaffar.

Selon le coordinateur, ce sont des exigences pour chaque aéroport d’avoir un programme de sûreté. « Ngazidja a eu la chance d’avoir la première édition, nous avons fait un amendement », dit-il. C’est une initiative du directeur général des aéroports des Comores. « Par nos recommandations le directeur général a mis en place ce programme dans les iles pour répondre à la réglementation nationale. Les passagers veulent être en sécurité et cela est pour renforcer et dynamiser l’organisation et le fonctionnement de la sûreté, pour voyager en tranquillité avec les normes des lois internationales », conclut-il.

Ahmed Zaidou

 

Laisser un commentaire