ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Hier jeudi, au siège du comité olympique et sportif des îles Comores (COSIC), le secrétaire général de la fédération comorienne d’athlétisme, Hilmy Aboud a annoncé devant la presse la suspension de son supérieur, le président de la fédération et secrétaire général du comité Olympique Mohamed Attoumane par le ministère chargé de la jeunesse et des sports.

Cela fait déjà 3 ans que la fédération comorienne d’athlétisme est confrontée à une crise interne. Malgré plusieurs tentatives de discussions, aucune solution au préalable n’a été trouvée. Aujourd’hui encore, après la sortie du note ministériel suspendant le président de la ligue d’athlétisme Mohamed Attoumane de ses fonctions, ce dernier continue de faire la sourde oreille en travaillant comme si de rien n’était, tout en ignorant l’autorité tutelle.

À ce stade, l’ancien président de cette fédération de 2010 à 2020, et actuel secrétaire général, Hilmy Aboud est sorti enfin du silence.

« Cela ne date pas d’aujourd’hui. Je vous dis clairement et affirmativement que depuis le 1er jour de son élection en octobre 2020 jusqu’à aujourd’hui que je vous parle je n’ai plus de relation normale avec le président de la fédération », a-t-il affirmé.

Interrogé sur la nature exacte de ce différend, il a affirmé ne rien savoir sur les raisons qui pourraient bien pousser son collègue à réagir ainsi.

« Je le dis et je le répète encore, j’ignore c’est quoi son problème, tout ce que je peux vous dire, c’est que de ses propres dires, il nous a dit un jour (le président) qu’une fois qu’il est obstiné sur quelque chose rien ne peut le laisser indifférent », précise Hilmy Aboud.

Au point où il en est, cette crise a largement dépassé la juridiction administrative de la fédération d’athlétisme et la ligue dans le cadre où le secrétaire général Hilmy Aboud  a déclaré avoir porté plainte pour diffamation auprès des autorités judiciaires. Espérant une délibération dans les prochains jours.

Inmadoudine Bacar

La mission chinoise a signé jeudi dernier avec le ministre de la jeunesse et des sports, Djaanfar Salim Allaoui, un protocole d’accord à l’issue des 12 jours d’études de faisabilité sur les sites sportifs. C’est au terme de la réunion que les deux délégations se sont rendues à Fumbuni M Mbadjini, pour une visite sur les stades de Basket-ball et handball pour les JIOI 2027. Un projet estimé à 340 millions pour la couverture de la plateforme.

La mission dépêchée par la Chine à Moroni a quitté le pays vendredi dernier. Bien avant leur départ vendredi dernier, la délégation chinoise a signé avec le ministre de la jeunesse et des sports, Djaanfar salim Allaoui, un protocole d’accord, jeudi dans la journée, à l’ambassade de la République populaire de Chine à Moroni.

Il s’agit d’un protocole d’accord qui entre dans le cadre des études de faisabilité sur les sites visités. Le chef de la délégation chinoise, Zhang Ri, a exprimé ses satisfactions et affirmé la volonté de la Chine d’accompagner significativement les Comores pour atteindre ses objectifs fixés en vue de l’organisation des jeux des îles de 2027.

« Cet accord exprime la volonté de la Chine de répondre aux ambitions et aux exigences du ministère des sports dans les meilleurs délais. Les études ont été déjà effectuées par nos experts sur place depuis 12 jours, l’heure est pour nous, de planifier notre calendrier quand nous devrions déclencher les travaux sur les sites sportifs qui seront officiellement retenus », a expliqué le chef de la délégation Chinoise rassurant que, « l’expertise chinoise a déjà fait ses preuves pour le stade omnisport de Maluzini, une à architecture sportive rare dans la zone de l’océan indien.

Par ailleurs, la délégation chinoise conduite par le ministre de la jeunesse et des sports a effectué une visite de courtoisie à Fumbuni en réponse de la demande des autorités locales.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre des préparations des jeux des îles. J’estime qu’après ce qu’on a vu, la ville de Fumbuni réunit tous les atouts pour intégrer cette plateforme de stade de football et handball dans cette même dynamique. Ils ont fait un schéma type du gymnase couvert avec un devis de 342 millions de francs, là c’est déjà un pas en avance », a souligné le ministre des sports. 

Nassuf. M. Abdou

Classement Fifa : Les Comores en progression

Classement Fifa : Les Comores en progression

Le jeudi 30 novembre 2023, lors de la publication trimestrielle du  nouveau classement FIFA, les Comores ont signé la plus grosse progression de l’année. Elles ont glané 30.88 points, et occupe la 119e place au niveau mondiale, 30e au niveau continental.

Historique. Les Comores gagnent neuf points. En dépit de leur élimination aux éliminatoires de la CAN 2023, les Cœlacanthes ont trouvé une lueur d’espoir dans le nouveau classement FIFA du mois de novembre.

Après 3 victoires de suite, l’équipe comorienne a su s’élever de plus d’un échelon, atteignant désormais le 119e  rang mondial et 30e au niveau continental.

Désormais à la 119e position, il s’agit de la plus grosse progression du trimestre, que ce soit par points ou via son rang. Cette progression se contraste avec le recul de la Gambie, qui a fait le chemin opposé en perdant 9 places et se retrouvant ainsi à la 126e position.

Ce classement FIFA est très positif pour les Comores, soit la meilleure position de leur histoire. Une avancée impulsée par leur rassemblement réussi du mois d’octobre 2-1 contre le Cap-Vert en amical et de novembre (1-0 contre le Ghana et 4-2 face à la République de Centre-Afrique) pour les éliminatoires de la coupe du monde 2026.

Ce gain de place n’est pas le seul motif de satisfaction pour les Cœlacanthes en ce sens qu’il est porteur de meilleur espoir pour les prochaines qualifications de la CAN  au Maroc, à en croire le sélectionneur Stefano Cusin. « C’est une bonne chose en vue du tirage au sort des qualifications de la CAN au Maroc », a-t-il avancé.

Cette nouvelle a été accueillie avec satisfaction par les dirigeants de la fédération de football Comorienne (FFC), les joueurs ainsi que des supporters. Cependant, le prochain classement est prévu pour le 21 décembre prochain en espérant une nouvelle montée des ambassadeurs Comoriens.

Inmadoudine Bacar (stagiaire)

Compte tenu des résultats des matchs de la 9e journée du championnat d’élite, la formation de Bonbon Ndjema préserve la première place du podium à seulement deux rencontres avant la fin des phases aller, à 1 point de différence devant Fc Hantsindzi.A deux journées de la fin du premier tour de championnat, les équipes se distancie de quelques points de différence.

Lors de la 9e journée du championnat de la Ligue de Ngazidja, mercredi dernier, plusieurs affiches ont été prévues. L’Union sportive de Zilimadju (USZ) qui faisait le déplacement au Fezinda stadium est battue par la formation FC Hantsindzi par le score de 1-0.

Une défaite pas inquiétante puisqu’elle ne les a pas empêché de préserver leur place à la tête du championnat. Alors que leur rival de la capitale, Volcan club a décroché les 3 points au stade de Moroni face à une équipe moins compétitive.

Le match s’est soldé par le score de 2 buts à 1 grâce à Zidane pour le premier but, ensuite d’un break du talentueux Marshall, meilleur buteur du club, pour le deuxième.

À la fin du match, les sudistes marquent un dernier but dans cette rencontre qui leur permet alors de réduire le score. Le capitaine Simba qui faisait son grand retour après avoir écopé d’une suspension de 4 rencontres est sorti meilleur joueur du match.

Le deal s’est poursuivi au stade de Zikumbini Ikoni. Dans une performance impressionnante, le champion 2022, FC Djabal a gagné les 3 points contre FC Hahaya grâce à un doublé du jeune prodige Anfane.

FC Mlauni, 6e du classement avec 13 points soit moins de 4 points du leader a pris les devants face à Etoile des Comores marquant 3 buts à 1.

Enfin dans un climat de fair-play au stade de Vuvuni, Twamaya Fc de Nvuni s’est partagé les points, face à une formation de Ntsudjini 10e du classement, la propulsant dans la ligne rouge.

Tout semble à croire qu’aucune défaite n’est acceptable vu les points dans le classement et qu’aucune équipe n’est à l’abri. 

Inmadoudine Bacar (stagiaire)

Arrivée à Moroni depuis lundi dernier, la délégation composée de six experts chinois a  été reçue, mardi dernier,  dans l’après-midi, par le ministre de la jeunesse et des sports, Djaanfar Salim Allaoui. Après deux heures d’échanges, le ministre des sports s’est dit confiant et affirme que, « avec un partenaire de choix, celui de la Chine, on ne risque rien pour se doter des infrastructures sportives aux normes dès juin 2027. »

Ils ont commencé depuis, hier mercredi, à procéder aux études d’impact des sites sportifs devant abriter une piscine et un gymnase en vue des JIOI aux Comores en 2027. La mission dépêchée par la Chine a été reçue,  en début de l’après-midi du mardi dernier,  par le ministre de la jeunesse et des sports Djaanfar Salim Allaoui.

Le ministre de la jeunesse et des sports s’est dit confiant que le partenariat avec la Chine,  le pays  aura à mettre toutes les dispositions au niveau des infrastructures sportives pour la prochaine édition des JIOI.

«  Nous sommes sous les regards des iles voisines. On est attendus au tournant, car c’est un grand rendez-vous pour le pays. Mais avec un partenaire de choix, celui de  la chine, on ne risque rien pour se doter des infrastructures sportives aux normes dès juin 2027, deux mois avant le coup d’envoi », a déclaré Djaanfar Salim Allaoui, ministre des sports.

« Les deux installations sportives prévues à Maluzini et à Mitsudjé,  la piscine olympique et  le gymnase vont conditionner la réussite de ce rendez-vous  aux Comores », confie-t-il.

Le ministre des sports annonce par ailleurs,   d’avoir déjà donné  ses instructions au comité d’organisation de coordonner avec cette délégation sous la supervision  du ministère de l’aménagement du territoire afin de  mener à bien  les  études de faisabilité  sur les différents sites.

Le chef de la délégation chinoise, M. Zang Ri a demandé sur place auprès du ministre des sports, d’adresser un courrier auprès de l’ambassade de la république populaire de Chine pour lui expliquer le caractère urgent.

Cela, dit-il, permettra aux experts chinois d’accélérer la machine des travaux.  « Nous sommes très heureux de venir aux Comores pour mener les études de faisabilité sur les sites. Notre équipe a déjà fait ses preuves  pour le stade de Maluzini et elle est prête de répondre les attentes selon les exigences du gouvernement  », a rassuré le chef de la délégation. 

Nassuf. M. Abdou

Bien aidés par le public, les cœlacanthes ont renversé la vapeur et s’offraient quatre réalisations, vendredi dernier, à domicile, face à la Centrafrique. Une rencontre qui entre dans le cadre de la première journée pour la campagne de qualification de la prochaine coupe du monde de 2026. Une victoire qui renforce la confiance des hommes du technicien italien, Stefano Cusin pour le choc face au Ghana, demain mardi, au stade de Maluzini.

Maolida et Saïd, les deux nouveaux joueurs signent leurs débuts en sélection nationale. Et de quelle belle manière. Ils ont marqué, deux des quatre buts inscrits par les veri piya.

Duel prolifique et excellent démarrage pour les Comores en marge des éliminatoires de la prochaine coupe du monde de 2026.

Les cœlacanthes ont renversé la Centrafrique vendredi dernier au stade de Maluzini dans une ambiance bon enfant (4-2). Plusieurs joueurs de Ligue 2 étaient titularisés et ont connu des sorts différents.

Malgré son premier but contre son camp, Abdel Hakim Abdallah,  qui  avait pourtant permis aux Fauves de Geoffrey Kondogbia, titulaire, d’ouvrir le score en détournant malencontreusement un centre contre son camp (0-1, 10e), la Centrafrique n’a pas pu jouir longtemps de son avance. Kassim M’dahoma, l’un des espoirs actuels des veri piya  a égalisé d’une tête lobée sur corner (1-1, 29e).

Au retour des vestiaires, Bendjaloud Youssouf a parmi les Cœlacanthes de prendre, la tête, en marquant sur un ballon qui traînait dans la surface (2-1, 50e).

Les Comoriens ont terminé leur récital sur des buts de deux petits nouveaux qui fêtaient leur première cape.

D’abord Rafiki Said sur une reprise au point de penalty (3-1, 58e), puis l’ancien international U20 français Miyziane Maolida, buteur à bout portant (4-1, 67e).

La réduction du score centrafricaine sur un but contre son camp de Younn Zahary restera anecdotique (4-2, 72e). Les Comores enchaînent par la réception du Ghana ce mardi, tandis que la Centrafrique ira défier le Mali la veille. Pour l’heure, les Comores occupent la première place devant le Mali et le Ghana.

Nassuf. M. Abdou

Du 07 au 11 Novembre, une formation d’arbitrage se tiendra au stade Omnisport de Maluzini sous la direction des techniciens de la FIFA. Elle vise à former des arbitres d’élite, capables d’officier à l’International.

La fédération de football des Comores (FFC), ne cesse de déployer des efforts pour renforcer la capacité du corps arbitral du pays. De nombreux ateliers de formations ont été initiés début octobre.

Certains ont pris fin et d’autres sont en cours de réalisation. Ses efforts déployés par la FFC ont été mis en œuvre dans le but de rehausser et valoriser le championnat local. Après la formation en Licence D au bénéfice des entraîneurs dans l’ensemble du pays et le plan de stage pour les 26 joueurs locaux dirigés par le sélectionneur des Cœlacanthes, c’est au tour des juges de terrains de revoir leurs capacités à diriger un match avec pression et intensité.

Le département d’arbitrage de la FFC avec la FIFA est convenu de renforcer le niveau des arbitres afin de permettre à ces derniers les connaissances requises et la confiance nécessaire qui pourra leur ouvrir une carrière au niveau international.

Des techniciens de la FIFA sont attendus à Moroni du 07 au 11 Novembre pour une formation en faveur des arbitres d’élite. Cette formation se tiendra au stade Omnisport de Maluzini pour une durée de 5 jours sous la direction de Hannachi Boubaker, instructeur physique de la FIFA et Damoo Joseph instructeur technique.

Des efforts de cette envergure restent à saluer, surtout que les Comores sont désignées pays hôte des jeux olympiques de 2026. 

Inmadoudine Bacar (stagiaire)

Le championnat de l’élite reste encore extrêmement serré. Trois clubs, à savoir Enfants des Comores, Fc Malé, Twamaya Fc sont à égalité des points après 5 matches disputés. Volcan Club de Moroni qui était leader du championnat, s’est vu retirer deux points après que l’un de ses joueurs a fait usage de sorcellerie en jetant des pièces de monnaies dans le camp adverse,   selon le rapport rendu public par la ligue de football de Ngazidja.

La lutte s’annonce acharnée. Il s’agit d’un fait rare pour le championnat de la première division au niveau de Ngazidja après 5 journées disputées. Les Etoiles des Comores de Nyumadzaha, Twamaya Fc de Nvuni et Fc Malé comptent chacune 8 points dans son compteur.

Alors qu’il était leader au tableau du classement, Volcan club de Moroni s’est vu infliger une sanction de deux points de retrait, d’une amende de 25 000 kmf et une suspension de quatre matchs pour ce qui a été qualifié de « sorcellerie ».

Cette décision fait suite à la présence des pièces métalliques en possession des verts de Moroni lors de son duel contre Atomic Ngomé de Ntsudjini. Cette information provient du rapport officiel publié samedi dernier, par la ligue de football de Ngazidja.

« Selon le rapport des officiels, le joueur Bacar Ali Youssouf de l’équipe volcan club a fait usage de sorcellerie en jetant des pièces de monnaies dans le camp adverse. Sur ce, la CDH a  décidé ainsi : Bacar Ali Youssouf écope une suspension de quatre matchs dont 1 pour avoir reçu un carton jaune au cours de ce match et trois pour acte de sorcellerie et une amande de 25 000 kmf conformément à l’article 318a », lit-on dans le rapport officiel publié samedi dernier par l’instance de football de Ngazidja.

« Volcan club écope d’un retrait de deux points au classement général et une amende de cent mille franc comorien (article 318 c) », précise le même rapport officiel de la commission d’homologation. 

Nassuf. M. Abdou

.

Le ministre du sport a rencontré l’ambassadeur de Chine à Moroni dans le cadre des jeux des îles de 2027 aux Comores. Sur ce, le diplomate chinois a affiché la volonté de la République populaire de Chine d’accompagner les Comores pour les infrastructures sportives. Des experts chinois  sont attendus le mois de novembre prochain,  pour mener des études  sur les sites réservés du gymnase et de la piscine olympique. Le comité d’organisation des jeux sera mis en place en décembre prochain pour la gestion et la supervision des projets cruciaux.

La Chine n’a jamais tourné le dos au développement des Comores. L’ambassadeur de la République populaire de Chine a annoncé, la semaine dernière, l’arrivée des experts chinois aux Comores, le mois de novembre prochain.

Ces derniers auront le devoir de  diagnostiquer et étudier les sites réservés pour abriter le gymnase et la piscine olympique des jeux des iles.

Malgré le manque des infrastructures sportives aux normes en Union des Comores, le ministère de la jeunesse et des sports, Djaanfar Salim Alloui  reste tout de même confiant que l’expertise chinoise et sa disponibilité pourront répondre les attentes à mettre les infrastructures sportives à temps.

Le ministre de la jeunesse et des sports a également annoncé que « le comité d’organisation des jeux des îles, chargé de gérer et de superviser le projet, doit être mis en place le mois de décembre prochain. Ceci regroupera des experts en gestion d’événements sportifs, d’anciens ministres des sports, des diplomates, des professionnels de l’hôtellerie, des économistes et des hommes d’affaires. »

Lors d’une réunion tenue la semaine dernière, le président Azali, a exprimé sa fierté quant à la perspective d’accueillir les jeux des iles de 2027. Il avait même déclaré que « l’Union des Comores sera très heureuse de mettre ses infrastructures, ses sites  sportifs, ses capacités organisationnelles ainsi que l’hospitalité et le sens d’accueil du peuple comorien au service des jeunes de la zone, pour faire l’édition 2027 une réussite. »

Le compte à rebours est déjà lancé pour les autorités comoriennes et le comité national olympique pour  franchir les étapes cruciales en vue de  mieux assurer le succès de cet événement régional, qui sera sans doute la toute première aventure sportive majeur organisée en Union des Comores.

Nassuf. M. Abdou

Sur les 53 pays d’Afrique, 22 d’entre eux dont la Centrafrique ne dispose pas d’un stade de football aux normes FIFA, raison pour laquelle, la Centrafrique a sollicité le président de la FFC, Saïd Ali Saïd Athoumani d’accueillir, le Mali, au stade de Maluzini, le 20 novembre prochain en marge du premier match des éliminatoires de la coupe du monde 2026.

C’est sur la base d’un accord de principe entre la Centrafrique et la fédération de football des Comores.  La Centrafrique va accueillir les aigles du Mali, au stade de Maluzini, trois jours avant le choc contre les Cœlacanthes sur la même pelouse en marge des éliminatoires de la coupe du monde 2026.

Ceci intervient alors que la Centrafrique figure pourtant, parmi les 22 pays du continent dépourvus des infrastructures sportives aux normes FIFA. « Un accord de principe à été donné à la Centrafrique pour jouer son match contre le Mali aux Comores. Notre institution ne peut pas refuser cela aux frères Centrafricains », a révélé lundi dernier, le président de la fédération de football des Comores, Saïd Ali Said Athoumani.

La fédération de football des Comores aura fort également à mettre les dispositions en place pour assurer l’hébergement des quatre équipes attendues dans une même semaine, à savoir le Ghana, le Mali, la Centrafrique et les Cœlacanthes. « C’est un honneur pour le pays. Nous étudions la question de l’hébergement. Pour ce qui est de leur sécurité, aucun souci, ici, ils seront chez eux aussi », rassure le patron de la FFC.

Tout de même,  il y a lieu d’annoncer  que,  le 21 novembre, la confédération africaine de football,  a toujours prévu au stade de Maluzini,  le duel entre le Ghana contre les Cœlacanthes,  l’une des affiches  tant entendues  sur le  marathon des  qualifications   de la prochaine prestigieuse compétition mondiale du ballon rond prévue aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. 

Nassuf. M. Abdou