ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Du 07 au 11 Novembre, une formation d’arbitrage se tiendra au stade Omnisport de Maluzini sous la direction des techniciens de la FIFA. Elle vise à former des arbitres d’élite, capables d’officier à l’International.

La fédération de football des Comores (FFC), ne cesse de déployer des efforts pour renforcer la capacité du corps arbitral du pays. De nombreux ateliers de formations ont été initiés début octobre.

Certains ont pris fin et d’autres sont en cours de réalisation. Ses efforts déployés par la FFC ont été mis en œuvre dans le but de rehausser et valoriser le championnat local. Après la formation en Licence D au bénéfice des entraîneurs dans l’ensemble du pays et le plan de stage pour les 26 joueurs locaux dirigés par le sélectionneur des Cœlacanthes, c’est au tour des juges de terrains de revoir leurs capacités à diriger un match avec pression et intensité.

Le département d’arbitrage de la FFC avec la FIFA est convenu de renforcer le niveau des arbitres afin de permettre à ces derniers les connaissances requises et la confiance nécessaire qui pourra leur ouvrir une carrière au niveau international.

Des techniciens de la FIFA sont attendus à Moroni du 07 au 11 Novembre pour une formation en faveur des arbitres d’élite. Cette formation se tiendra au stade Omnisport de Maluzini pour une durée de 5 jours sous la direction de Hannachi Boubaker, instructeur physique de la FIFA et Damoo Joseph instructeur technique.

Des efforts de cette envergure restent à saluer, surtout que les Comores sont désignées pays hôte des jeux olympiques de 2026. 

Inmadoudine Bacar (stagiaire)

Le championnat de l’élite reste encore extrêmement serré. Trois clubs, à savoir Enfants des Comores, Fc Malé, Twamaya Fc sont à égalité des points après 5 matches disputés. Volcan Club de Moroni qui était leader du championnat, s’est vu retirer deux points après que l’un de ses joueurs a fait usage de sorcellerie en jetant des pièces de monnaies dans le camp adverse,   selon le rapport rendu public par la ligue de football de Ngazidja.

La lutte s’annonce acharnée. Il s’agit d’un fait rare pour le championnat de la première division au niveau de Ngazidja après 5 journées disputées. Les Etoiles des Comores de Nyumadzaha, Twamaya Fc de Nvuni et Fc Malé comptent chacune 8 points dans son compteur.

Alors qu’il était leader au tableau du classement, Volcan club de Moroni s’est vu infliger une sanction de deux points de retrait, d’une amende de 25 000 kmf et une suspension de quatre matchs pour ce qui a été qualifié de « sorcellerie ».

Cette décision fait suite à la présence des pièces métalliques en possession des verts de Moroni lors de son duel contre Atomic Ngomé de Ntsudjini. Cette information provient du rapport officiel publié samedi dernier, par la ligue de football de Ngazidja.

« Selon le rapport des officiels, le joueur Bacar Ali Youssouf de l’équipe volcan club a fait usage de sorcellerie en jetant des pièces de monnaies dans le camp adverse. Sur ce, la CDH a  décidé ainsi : Bacar Ali Youssouf écope une suspension de quatre matchs dont 1 pour avoir reçu un carton jaune au cours de ce match et trois pour acte de sorcellerie et une amande de 25 000 kmf conformément à l’article 318a », lit-on dans le rapport officiel publié samedi dernier par l’instance de football de Ngazidja.

« Volcan club écope d’un retrait de deux points au classement général et une amende de cent mille franc comorien (article 318 c) », précise le même rapport officiel de la commission d’homologation. 

Nassuf. M. Abdou

.

Le ministre du sport a rencontré l’ambassadeur de Chine à Moroni dans le cadre des jeux des îles de 2027 aux Comores. Sur ce, le diplomate chinois a affiché la volonté de la République populaire de Chine d’accompagner les Comores pour les infrastructures sportives. Des experts chinois  sont attendus le mois de novembre prochain,  pour mener des études  sur les sites réservés du gymnase et de la piscine olympique. Le comité d’organisation des jeux sera mis en place en décembre prochain pour la gestion et la supervision des projets cruciaux.

La Chine n’a jamais tourné le dos au développement des Comores. L’ambassadeur de la République populaire de Chine a annoncé, la semaine dernière, l’arrivée des experts chinois aux Comores, le mois de novembre prochain.

Ces derniers auront le devoir de  diagnostiquer et étudier les sites réservés pour abriter le gymnase et la piscine olympique des jeux des iles.

Malgré le manque des infrastructures sportives aux normes en Union des Comores, le ministère de la jeunesse et des sports, Djaanfar Salim Alloui  reste tout de même confiant que l’expertise chinoise et sa disponibilité pourront répondre les attentes à mettre les infrastructures sportives à temps.

Le ministre de la jeunesse et des sports a également annoncé que « le comité d’organisation des jeux des îles, chargé de gérer et de superviser le projet, doit être mis en place le mois de décembre prochain. Ceci regroupera des experts en gestion d’événements sportifs, d’anciens ministres des sports, des diplomates, des professionnels de l’hôtellerie, des économistes et des hommes d’affaires. »

Lors d’une réunion tenue la semaine dernière, le président Azali, a exprimé sa fierté quant à la perspective d’accueillir les jeux des iles de 2027. Il avait même déclaré que « l’Union des Comores sera très heureuse de mettre ses infrastructures, ses sites  sportifs, ses capacités organisationnelles ainsi que l’hospitalité et le sens d’accueil du peuple comorien au service des jeunes de la zone, pour faire l’édition 2027 une réussite. »

Le compte à rebours est déjà lancé pour les autorités comoriennes et le comité national olympique pour  franchir les étapes cruciales en vue de  mieux assurer le succès de cet événement régional, qui sera sans doute la toute première aventure sportive majeur organisée en Union des Comores.

Nassuf. M. Abdou

Sur les 53 pays d’Afrique, 22 d’entre eux dont la Centrafrique ne dispose pas d’un stade de football aux normes FIFA, raison pour laquelle, la Centrafrique a sollicité le président de la FFC, Saïd Ali Saïd Athoumani d’accueillir, le Mali, au stade de Maluzini, le 20 novembre prochain en marge du premier match des éliminatoires de la coupe du monde 2026.

C’est sur la base d’un accord de principe entre la Centrafrique et la fédération de football des Comores.  La Centrafrique va accueillir les aigles du Mali, au stade de Maluzini, trois jours avant le choc contre les Cœlacanthes sur la même pelouse en marge des éliminatoires de la coupe du monde 2026.

Ceci intervient alors que la Centrafrique figure pourtant, parmi les 22 pays du continent dépourvus des infrastructures sportives aux normes FIFA. « Un accord de principe à été donné à la Centrafrique pour jouer son match contre le Mali aux Comores. Notre institution ne peut pas refuser cela aux frères Centrafricains », a révélé lundi dernier, le président de la fédération de football des Comores, Saïd Ali Said Athoumani.

La fédération de football des Comores aura fort également à mettre les dispositions en place pour assurer l’hébergement des quatre équipes attendues dans une même semaine, à savoir le Ghana, le Mali, la Centrafrique et les Cœlacanthes. « C’est un honneur pour le pays. Nous étudions la question de l’hébergement. Pour ce qui est de leur sécurité, aucun souci, ici, ils seront chez eux aussi », rassure le patron de la FFC.

Tout de même,  il y a lieu d’annoncer  que,  le 21 novembre, la confédération africaine de football,  a toujours prévu au stade de Maluzini,  le duel entre le Ghana contre les Cœlacanthes,  l’une des affiches  tant entendues  sur le  marathon des  qualifications   de la prochaine prestigieuse compétition mondiale du ballon rond prévue aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. 

Nassuf. M. Abdou

Volcan club de Moroni l’emporte face à Bonbon Ndjema dans un derby très tendu au stade de Moroni, samedi dernier, par un score de 2-1. Un match important pour les hommes de Lucien Sylla qui connaissent un début de saison compliqué.

Tenus en échec, lors de ses deux premières journées contre Twamaya de N’vouni et les Reds de Hantsindzi, samedi dernier, les hommes de L. Sylla ont affiché une belle copie, face à une équipe forte et compétente de Bonbon Ndjema, rival depuis des années. Un pas de plus vers l’avant pour Volcan club.

Au terme d’un derby animé, Volcan club a signé une victoire tardive mais très importante face à l’USZ (2-1) samedi dernier lors de la 4e journée du championnat. Après un début de saison difficile, Volcan semble revenir en force.

Mené au score pendant la première période grâce à un but de Soulé, signé à la 11e minute du temps réglementaire, ce coup de sort ne semblait pas tuer les intentions des verts qui vont enchaîner les occasions de marquage en essayant de créer des fissures dans le mur du camp adverse.

Face à cette situation, Bonbon Ndjema a su garder sa cage inviolée jusqu’à la mi-temps. En seconde période, à force d’abnégation et d’efforts, les hommes de Lucien Sylla ont fini par trouver la faille au sein du mur de Djawad, gardien de but de l’équipe adverse.

Profitant d’une défaillance de la défense de l’Usz, Alwa, un joueur très expérimenté a marqué le but de l’égalisation. Mais cela n’a pas fini dans un match très agité, Marshall a renversé la tendance, en donnant la victoire à son équipe.

Cette victoire a permis à Volcan de monter à la 5e place du classement après seulement 4 journées. Elle a surtout donné une grande joie aux dirigeants et supporters du club. Après le coup de sifflet final, les supporters de Volcan club ont animé l’ambiance dans les rues de Moroni après cette belle victoire. 

Inmadoudine Bacar (stagiaire)

Volcan club de Moroni s’est fait piégé,  samedi dernier, au stade de  Moroni,  par Twamaya Fc de N’vuni lors de la première journée de du championnat de Ngazidja de  D1. Le club de la capitale a été battu par la formation de N’vuni par le score d’un but à zéro.  Une défaite qui traduit un début de championnat cauchemardesque pour les  verts de Moroni.

Coup de théâtre. Volcan club de Moroni s’est fait piégé chez lui contre Twamaya Fc de N’vuni, samedi dernier, en marge de la première journée de l’élite du  championnat  de  Ngazidja. Une défaite qui a gâché l’occasion pour les verts de Moroni de pouvoir se mesurer  avec le Dajabal Fc. Tout allait pourtant bien, au début de la rencontre. Volcan club avait le control parfait du jeu, mais la patience suivie des pressions  pour les enfants de N’vuni ont fini par payer en marquant, un but magnifique et unique à la 73ème minute.

Les verts de la capitale  restent avec zéro point et zéro but et il va croiser les fers lors de sa prochaine sortie avec Fc Hantsindzi au stade de Hantsinzi,  le club est  imbattable à domicile malgré sa défaite samedi dernier,  au stade de Vuvuni  contre Fc Mtsamdu (0-1).

Volcan club  n’a pas été le seul a tombé sur un os à domicile lors de cette première journée.  Fc Hahaya,  l’un des clubs a intégré la première division  cette année,  s’est fait douché également à chez-lui, devant son public face aux Etoiles des Comores de Nyumadzaha Bmabao,  au stade de Hahaya (2-0).

Dans les pires  des cas de cette première journée, ce  seul club de la région d’Itsandra en première division affiche une prestation très déconcertante et sa chance de  rester plus longtemps dans l’élite du championnat  reste  plutôt mince.

Si la première journée du championnat de Ngazidja  a été marquée par une pluie des  défaites à domicile pour les uns, pour les autres notamment  Fc Malé,  s’est imposé sur son temple contre Atomique Ngomé de Ntsudjini dans un duel aux allures demi-finale (1-0).

Nassuf. M. Abdou

Le nouveau sélectionneur des Cœlacanthes, Stefano Cusin a dévoilé, vendredi dernier, sa première liste des 23 joueurs des verts qui vont défendre le drapeau national lors d’un match amical face aux requins bleus du Cap-Vert. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la trêve internationale. Trois nouvelles pépites font leur première apparition dans la liste des very pia, à savoir Kassim Hadji, Glenn Younousse et Kayoum Mbamba.

Fraîchement nommé nouveau patron de Cœlacanthes, le technicien Italien, Stefano Cusin, a dévoilé officiellement vendredi dernier, la liste des 23 joueurs de l’équipe nationale pour une rencontre amicale contre les requins bleus du Cap-Vert. Une occasion pour le nouveau sélectionneur des Cœlacanthes de profiter la fenêtre FIFA pour mieux observer ses joueurs au vue des prochaines éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et Can 2025.

Le tout nouveau sélectionneur des verts à su découvrir trois nouveaux talents qui vont renforcer les leaders des Cœlacanthes à Mallemort le 17 octobre prochain. Parmi eux, l’on y voit Kassim Hadji, un des fruits de l’académie Twamaya qui a évolué chez les U17 et U20 des Comores. Âgé seulement de 23 ans, cet ailier droit joue pour la Fc Ararat en Arménie où il s’est démarqué par son jeu constructif. Sans surprise d’autres jeunes font également leur entrée dans l’équipe A, tels que Glenn Younousse et Kayoum Mbamba. Leur recrutement pour la première fois prouve en un mot une promesse tenue par le sélectionneur des Cœlacanthes qui, lors de sa première rencontre avec la presse avait affiché l’ambition d’intégrer des nouvelles pépites expatriées.

La liste est composée de Ben Salim Boina, Yanick Pandor, Ali Ahamada, Adel ANzimati (gardiens), Kassim M’dahoma, Karim Attoumani, Younn Zahari, Mohamed Youssouf, Akim Abdallah, Said Bakari, Glenn Younousse, Aaron Nassur Kamardin (défenseurs), Youssouf M’changama, Yassine Bourhane, Kassim Hhadji, Aymeric Ahmed, Bendjaloud Youssouf (milieux) et Faiz Selemani, Ali M’madi, William Vouama, Ahmed Mogni, Adel Mahamoud, Kayoum Mbamba (attaquants).

Nassuf. M. Abdou

Venus des trois îles, trente techniciens sont en formation depuis mercredi dernier jusqu’au mardi 11 octobre prochain à Anjouan. Une initiative de la confédération africaine de football, mise en œuvre par la fédération de football des Comores pour mettre les bouchés doubles en vue de   renforcer la capacité des entraîneurs de la première division comorienne à intégrer la Caf Coaching à l’issue de leurs obtention de licence D.

Remettre les entraîneurs comoriens dans les rails pour intégrer la confédération africaine de football est une priorité pour la fédération de football des Comores. À Anjouan, depuis mercredi dernier au mardi 11 octobre prochain, trente entraîneurs comoriens suivent une formation de coaching pour la licence D.

Il s’agit d’une nouvelle perspective mise en œuvre par la Caf, prise avec bars le corps par la haute instance de football comorien.  L’ultime objectif est d’offrir plus des compétences nouvelles aux entraîneurs et instructeurs de l’élite du championnat comorien à renforcer leurs capacités en coaching.

« C’est une formation des cadres et instructeurs du football, cela rentre d’une perspective de la confédération africaine de football pour renforcer les capacités des entraîneurs comoriens, puisque le besoin s’est fait sentir.  Raison pour laquelle, la fédération de football des Comores a pris cette initiative pour améliorer les niveaux des coaches de l’élite du championnat des Comores à avoir au minimum une licence D », explique Badraoui Ahmed chargé de communication de la fédération de football des Comores.

Au programme, les trente participants de cette formation auront appris des nouvelles compétences sur différents modules tout au long des huit jours. « À l’issue de cette formation, les bénéficiaires auront toutes les cartes pour intégrer la Caf coaching dont, son objectif est de rehausser le niveau des entraîneurs et les instructeurs du football à avoir le profil requis pour les compétitions interclubs africaines», précise le chef de la communication de la FFC.

Rappelons que, les nouvelles exigences de la confédération africaine de football dont la fédération de football des Comores est une association membre est appelée à mettre à niveau leurs techniciens, les capacités de leurs entraîneurs. Étant derrières sur ce programme, les Comores espèrent rattraper le train déjà en marche. 

Nassuf. M. Abdou

Alors que le forum international Athlètes s’est tenu du  dimanche au lundi dernier  à Lausanne en Suisse, les Comores se sont vues représenter  par Housni Thaoubani, un jeune judoka,  dont son palmarès dépasse les frontières. C’était l’occasion pour lui  de porter la voix du comité olympique sportif des îles Comores (Cosic) sur  l’ambition du pays à abriter les  JIOI de 2027.

L’opportunité revient cette année pour Housni Thaoubani  de porter la voix du pays. Le Judoka a représenté l’Union des Comores à l’occasion  du forum international Athlètes,  tenu à Lausanne,    dans lequel 400 représentants des athlètes ont répondu présent. Plusieurs sujets ont été abordés, notamment la tenue par  la commission des athlètes du CIO de réunions avec les commissions des athlètes des comités d’organisations des jeux de Paris 2024, l’agence mondiale de l’antidopage (AMA) et la tenue des jeux des îles de l’océan indien aux Comores.

« Lundi,  tous les participants avaient pris part à une session de petits groupes afin d’échanger des idées sur la manière de gérer efficacement une commission des athlètes, sujet approfondi lors d’une table ronde, au cours de laquelle des études de cas ont été présentées par plusieurs commissions », a fait savoir Housni Thaoubani.

Le Judoka de 34ans, indique également que,  lors de la deuxième table ronde dans laquelle le thème abordé portait sur le soutien aux athlètes et la contribution des athlètes dans les vies de leurs communautés, chacun des participants a eu l’occasion d’exprimer les doléances et priorités de leurs pays, une occasion pour lui d’exprimer les doléances du mouvement olympique de l’Union des Comores.

« Le deuxième jour, on a abordé la question du  modèle de financement des mouvements olympiques pour les soutenir par l’intermédiaire du CIO. Etant conscient des défis à relever que fait face  le comité olympique de notre pays, j’ai saisi cette occasion de porter la voix de notre comité olympique sportif des iles Comores », a-t-il indiqué.

En rappel, le forum international Athlètes est une réunion de la plus grande communauté de représentants d’athlètes au monde dans laquelle offre une espace où il est possible pour les participants de discuter, partager des questions les plus importantes liées aux  athlètes de tous sports confondus.

Nassuf. M. Abdou

Arrivé samedi dernier, le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale des Comores, Stefano Cusin est officiellement le coach des Cœlacanthes. Il signe un contrat allant jusqu’en 2025.  Devant la presse hier, l’italien vise à travailler avec les expatriés et se donner à fond pour les locaux dans le but de faire rayonner le championnat national.

Un nouveau chapitre s’ouvre pour l’international Italien.  Stefano Cusin, a pris officiellement hier lundi, les nouvelles rênes de l’équipe nationale de football pour un période de deux ans, incluant pour les qualifications de la coupe du monde 2026 et de la Can 2025.  Le nouveau coach des cœlacanthes s’est exprimé hier, en affichant une volonté de travailler pour atteindre d’autres objectifs au-delà de ses prédécesseurs ont présenté.

Dans sa ligne de mire,  il veut travailler   sur la continuité de ce qui a été faite par Amir Abdou et Younes Zerdouk et vise à travailler sur les deux directions, notamment à la fois avec les expatriés,  mais surtout faire un travail de fond avec les locaux dans le but d’améliorer le niveau du championnat national. « Je pense qu’il faut mettre les jeunes dans une évolution pour qu’ils deviennent performants. J’imagine qu’il ne manque rien, ici, aux Comores pour pouvoir travailler confortablement parce que c’est ma conviction. C’est normal que pour être compétitif au niveau international, ça prend du temps, c’est pourquoi, qu’on va travailler dans les deux directions : les professionnels qui sont en Europe et au niveau local », a expliqué Stefano Cusin, coach des Cœlacanthes.

Le nouveau patron des Cœlacanthes a salué les travaux réalisés par ses deux prédécesseurs en particulier l’emblématique Amir Abdou. Il espère avec l’appui de la fédération, franchir d’autre cap pour le rayonnement du football comorien à l’échelle internationale. « Amir Abdou a réalisé un travail extraordinaire, il faut le reconnaître. J’aimerai faire plus que lui.   Maintenant, chaque entraîneur est différent, son histoire, ses idées, mais avant de parler d’ambition il faut qu’il ait des conditions avec cela, on aura les épaules pour répondre aux attentes de tout un peuple au niveau du football », a-t-il indiqué. 

Nassuf. M. Abdou