ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Coca-Cola : Des agents en grève illimitée

9 mois déjà depuis que la société est sans stock. Cette situation pourrait conduire à la fermeture de la société, selon Said Abdou-Elhamid, porte-parole du personnel de cette société. Le personnel lance une grève illimitée jusqu’à ce que leurs revendications soient entendues par les responsables.

Rubans rouges sur la tête et les bras, et banderoles dans les mains, des agents de la société Coca-Cola lancent une grève illimitée. Tout ne fonctionne pas depuis presque 9 mois. Manque de stockage de produit de fabrication qui a fait que la boisson Coca-Cola est rare dans le marché du pays. « Il y a presque un bon temps, on n’y trouve ni la boisson Coca- Cola en plastique ni en boite encore moins en bouteille dans le marché du pays. Nous avons averti les responsables. Ils nous ont promis d’apporter des solutions. Mais rien n’est résolu. La situation s’est empirée. Nos magasins sont vides », explique Said Abdou-Elhamid, porte-parole du personnel.

Les manœuvres des responsables sont-ils de nature à fermer la société ? « Nos collègues de la société Coca-Cola d’Anjouan nous ont informés que l’intention des responsables est de fermer société au détriment d’une société un étrangère. Effectivement, l’information n’est pas fausse. Leur intention est de fermer les portes de cette société», confie le porte-parole. « Certes c’est nous qui travaillons ici et c’est nous qui gagnons notre vie mais la société paie les impôts et autres taxes », ajoute-t-il. Selon lui, en 2010, les responsables ont décidé de mettre à la tête de la société un nouveau directeur. Ce dernier avait vidé tous les coffres de la société transférant tous les fonds dans un autre compte à Madagascar. « Les autorités gouvernementales ne prennent pas les choses au sérieux. Au lieu de nous accompagner, les autorités nous ont dit de réclamer les conditions de travail, notamment les salaires et les prises en charge. Pourtant notre souhait est de préserver cette société. Si la société ferme ses portes, c’est l’économie du pays qui est en berne », concluent les manifestants qui sont les vendeurs de la boisson Coca-Cola.

Kamal Said Abdou

Laisser un commentaire