ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Economie : La Bcc satisfaite de la croissance économique 2020

Le gouverneur de la Banque centrale des Comores, Dr Younoussa Imani a présenté le rapport annuel de l’exercice 2020 et a affiché un air satisfait de la croissance positive de l’économie du pays. Une croissance de 0,2% enregistrée en 2020.

Bien que les activités économiques aient été réduites en 2020 pour cause de la crise sanitaire liée au covid-19, la Banque centrale des Comores enregistre une croissance positive en 2020. Cette croissance est estimée à 0,2% contre une projection initiale de 4,4%. Cette contre-performance économique selon la Banque centrale, est imputable à la récession de l’économie mondiale et aux impacts négatifs sur l’économie des mesures barrières qui étaient indispensables pour sauver des vies humaines. « Cette croissance positive de l’exercice 2020 est due aux activités du secteur primaire, secondaire et tertiaire », a déclaré Dr Younoussa Imani.

En ce qui concerne l’évolution des prix à la consommation, l’inflation annuelle moyenne a enregistré un taux de 0,9% en 2020 contre 3,7% en 2019. Cette évolution est restée largement contenue dans les normes communautaires et retrouve ainsi son bas niveau historique. « Cette décélération s’explique essentiellement par la baisse des prix des produits locaux notamment les produits alimentaires sous l’effet conjugué d’un accroissement de l’offre en produits agricoles et d’une diminution de la demande émanant des hôtels, des restaurants et de la diaspora et dans une certaine mesure du taux de change favorable du franc comorien par rapport au dollar US en 2020 », lit-on dans le communiqué de presse.

Quant aux transactions avec l’extérieur, elles se sont soldées en 2020 par une réduction du déficit courant à 10,3 milliards de francs comoriens, soit 2% du PIB contre 17,9 milliards de francs comoriens, soit 3,3% du PIB, en 2019. « Cette évolution est à mettre en liaison avec la hausse des excédents des comptes de transferts courants à 45% et de revenus à 2,6% », précise-t-on.

KDBA

 

Laisser un commentaire