ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Médias : Des jeunes reporters outillés sur les méthodes de reportages

40 jeunes âgés de 14 ans à 21 ans issus du milieu associatif, sont formés sur les méthodes de réalisation de reportages, ce lundi dans un hôtel à Mutsamudu Anjouan. Des techniques de radio proposées par Kamal Ali Yahoudhoi et Maansoib Ali Abdérémane, tous deux les formateurs.

La formation s’était basée sur l’éducation, la Covid-19 et la protection des enfants. Les reporters sont équipés de blousons et de casquettes. 5 radios communautaires de l’île sont équipées de matériels. Des équipements de soutien pour un développement dans le sens où les jeunes traiteront des sujets apolitiques. Une formation sera proposée prochainement à Mohéli et à Ngazidja et sera financée par l’Unicef.

« Ce sont des jeunes du milieu associatif avec l’ambition de partager leurs quotidiens. Ces bénévoles écrivent pour inspirer d’autres jeunes à adhérer aux associations. C’est une formation de renforcement de capacités dispensée par des experts en radio. Des méthodes et des techniques pour partager les informations. C’est un renforcement et un accompagnement pour améliorer leurs capacités. Ils seront placés dans des radios, qui vont assurer la suivie de la formation. Ils pourront aussi être proposés à la télévision et autres. Cette formation est mondiale. Les Comores l’ont juste adopté tardivement », a expliqué Kombo Soulaimana.

Ce sont des jeunes qui sont formés pour traiter des informations telles que l’environnement, la culture, la société et non pas la politique et l’économie. Des sujets qui n’intéressent pas les professionnels des médias, selon lui. « Nous formons ces jeunes qui n’ont pas de notoriété ou de s’imposer dans la politique, qui n’ont pas de connaissance sur l’économie, car ce sont des bénévoles. Ils militent dans des associations, donc il serait très intéressant que leurs publications concernent ces domaines évoqués. Ils auront également des notions sur le code de l’information, la charte de Hambramba, et ils seront toujours supervisés par des radios », précise-t-il.

Ahmed Zaidou

 

Laisser un commentaire