ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Patrimoine culturel : Un musée virtuel sur l’histoire de Mutsamudu et des Comores

Le monde du numérique prend le devant sur toutes les scènes. Un musée virtuel sur l’histoire de Mutsamudu vient de naitre pour une préserver le patrimoine de Mutsamudu. La diaspora de la ville a lancé l’idée qui tant à relater entre textes d’histoires et photos, l’histoire de la ville de Moussa le noir et du sultanat à Ndzuani.

« En quelques clics et comme on a l’habitude dans le monde du numérique et vous voila dans un musée d’histoires et de photos : Un clic sur https://www.museemutsamudu.com/ et vous submerger dans un monde ou photos anciennes et histoires sur la ville », dit-on.

Un musée virtuel qui fait écho sur la ville et partout ailleurs. L’initiative de ce musée virtuel qui est accessible à tout le monde est pour partager l’histoire d’une ville sans y être. « La création du musée photographique de Mutsamudu est née de la conscience aigue de la nécessité de préserver le patrimoine culturel de cette cité historique, dont les vestiges sont en péril de disparition complète par négligence et indifférence. Il s’agit d’abord de perpétuer le rayonnement et la gloire de Mutsamudu dans l’histoire du sultanat d’Anjouan dans l’ère culturelle de l’archipel des Comores et du canal de Mozambique mais aussi d’une époque plus contemporaine », lit-on dans du site web.

Pour certains, c’est vivre l’histoire sans y être, plus besoin de se déplacer pour visiter des musées, ce qui est aussi un facteur de lutte contre le coronavirus mais aussi facteur d’incitation aux touristes de visiter nos iles.

Une idée qui est plutôt bien accueillie par certains habitants Mutsamudu. « Tous les jours, des nouvelles photos et rubriques d’histoires sont ajoutées dans le site. Des hommes et des femmes qui ont marqué l’histoire de la ville », confient-ils. « Je connais l’histoire et les grandes personnalités de Ndzuani et de Mutsamudu à travers ce site web. Je suis un passionné d’histoire de mon pays, et c’est ce que propose ce site web virtuel, je suis satisfait. Je suis né il y a à peine 25 ans et je vie l’histoire des Comores, chose qui m’a passionné avec cette nouvelle ère technologique », a exprimé un anjouanais de Mutsamudu.

Ahmed Zaidou (Stagiaire)

 

Laisser un commentaire