ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Vie chère : Le gouvernement envisage des solutions

Les Comores font face à une pénurie de produits carnés et produits alimentaires ainsi qu’une envolée des prix. Cette crise handicape lourdement les opérateurs et les consommateurs. Les ministres des finances, de l’économie et du transport maritime affirment que le monde entier connait une hausse des prix. Aux Comores, le gouvernement s’engage à apporter des solutions palliatives prochainement.

Les ailes de poulet, la viande et d’autres produits alimentaires sont touchés de plein fouet par une hausse des prix. Certains produits sont rares dont la farine. La pénurie aussi touche le pays laquelle entraine une envolée des prix. Contrairement aux spéculations sur le manque d’accostage des bateaux, le ministre en charge du transport maritime, Djaé Ahamada Chanfi a rétorqué : « le mois de juillet dernier, 4 bateaux ont accostés à Moroni avec 1 000 conteneurs. Du vendredi au samedi, 19 conteneurs y compris des conteneurs des ailes de poulet sont arrivés. Au total, presque 2 000 sont arrivés de mai à juillet. »

De sa part, le ministre des finances, du budget et du secteur bancaire, Said Ali Said Chayhane a fait savoir qu’ « après l’ouverture des frontières au niveau mondial, les pays traversent un gros problème de ravitaillement car la demande est plus forte que l’offre, mais aussi le fret est en hausse. Les bateaux transportent des produits vers la Chine. » Selon lui, le gouvernement n’a pas revu en hausse la douane.

Dans un arrêté ministériel en date du 27 juillet dernier, « il est accordé, par ailleurs, des facilités pour l’enlèvement des marchandises aux opérateurs n’ayant pas de contentieux avec l’administration des douanes depuis au moins les 6 derniers mois précédent la signature du présent arrêté. »

Conformément aux textes de l’organisation mondiale du commerce, le pays s’est mis d’accord de surveiller les prix de 8 produits stratégiques dont les produits carnés, selon Houmed Msaidié, ministre de l’économie. « Les prix promulgués seront affichés dans les magasins et boutiques », assure-t-il.  

KDBA

 

Laisser un commentaire