ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Agriculture : Mise en place de parcelles de production de la pomme de terre

Les agriculteurs de la zone Hantsongoma bénéficient des semences de pommes de terre pour la mise en place de parcelles de production de ce légume. Et ce sont des agriculteurs de la localité d’Irohé dans la région d’Oichili.

Située dans la commune d’Oichili yadju, Irohé est une localité où la majorité des citoyens, notamment des jeunes de moins et des quarantenaires, sont des agriculteurs. Et dans le cadre du projet d’aménagement durable du lac Hantsongoma financé par Sgp/Pnud, le parc national du Karthala et la coopérative des agriculteurs de ce parc travaillent en synergie avec l’association des agriculteurs de Hantsongoma. Cette dernière bénéficie des semences de pommes de terre pour la mise en place de parcelles de production.

Alors que la pomme de terre est un légume riche en glucides avec une culture facile et un rendement élevé, la pomme de terre est beaucoup plus cultivée aux Comores. Dans la région de Mbudé, Oichili et entre autres, on enregistre plusieurs agriculteurs de la pomme de terre. Elle est une plante vivace à tiges souterraines. Même si aux Comores, la pomme de terre ne constitue pas la base de l’alimentation, elle est de plus en plus souvent consommée. Surtout dans les cérémonies de mariages où elle est mélangée avec plusieurs légumes.

En effet, le parc national du Karthala apporte un appui technique et accompagne les acteurs locaux afin qu’ils agissent en faveur du développement durable et à la préservation des patrimoines naturels. Plusieurs centaines de semences de pommes de terre sont offertes aux agriculteurs de la zone Hantsongoma pour couvrir leurs besoins.

Nassuf. M. Abdou

 

Laisser un commentaire