ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Contrôle des prix : Le patronat vent debout contre le format

Choquées par l’arrestation de certains commerçants et la fermeture aussi de certains magasins, les organisations patronales ont condamné la descente effectuée mardi dernier dans la capitale. « Nous condamnons la manière dont les choses se sont déroulées », a dénoncé Sitti Djaouharia, présidente de la nouvelle Opaco.  

Si la descente des forces de l’ordre et le service de contrôle des prix est saluée par le peuple, les organisations patronales n’encouragent pas, surtout la manière dont la descente est faite. « Nous condamnons la manière dont les choses se sont déroulées, les actions qui se sont produites sous les ordres du ministre de l’économie, et sans tenir compte des organisations patronales », a dénoncé la présidente de la nouvelle Opaco.

Selon elle, les forces de l’ordre n’avaient aucune référence des prix pour se permettre de sceller les boutiques. Toutefois, les organisations patronales se disent favorables au dialogue prôné par le ministre de l’économie en espérant trouver une solution palliative et de veiller ensemble contre la spéculation des prix. Le patronat comorien préconise le respect de la loi sur la concurrence et rappelle que, « ceux qui font du commerce, le font pour tenir des revenus. Les prix des produits correspondent à la situation actuelle qui n’épargne aucun pays du monde ».

S’agissant des 5 milliards kmf annoncés par le gouvernement pour accompagner le secteur privé à relancer les activités économiques, aucun commerçant n’a jusqu’à lors bénéficié ce prêt, dit-elle. « Aucun parmi nous n’a reçu un prêt, et si cela va se faire, il nous faudra plus de 6 mois pour attendre l’arrivée des produits. Or, la situation nous oblige à s’asseoir avec le gouvernement pour prendre des mesures exceptionnelles en réponse aux attentes   du peuple», a fait savoir Abdou Boina du Synaco. Ce dernier exhorte, par ailleurs, le ministère de l’intérieur à contrôler tout étranger ayant des activités économiques pour l’équilibre des prix.                                                                                                                   

Nassuf. M. Abdou

 

Laisser un commentaire