ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Éducation : 1000 IPad remis au ministère de l’éducation nationale

L’organisation arabe pour l’éducation, culture, et les sciences (ALESCO) a, hier jeudi, remis 1000 ordinateurs IPad au ministère de l’éducation nationale à travers une vidéoconférence qu’a eu lieu au ministère des affaires étrangères. Les dispositifs de technologie seront distribués dans les établissements scolaires pour que  le ministère suive en permanence l’évolution de l’éducation dans les milieux scolaires en cette période de crise sanitaire.

A travers une vidéoconférence, l’organisation arabe pour l’éducation, culture et les sciences (Alesco) a remis 1000 IPad au ministère de l’éducation. Des diapositifs de  technologie devant servir les élèves à s’adapter à leurs études avec le monde de la technologie en cette période de crise sanitaire. Selon le ministre de l’éducation, c’est une autre manière d’accompagnement des élèves mais aussi pour avoir œil de contrôle en permanence sur l’évolution des établissements scolaires en Union des Comores. « Ces ordinateurs constituent un lot offert par l’organisation arabe pour l’éducation, culture et science pour notre éducation. Ces dispositifs de technologie permettront  les élèves à s’adapter  pour leurs études à travers l’internet », a montré le ministre de l’éducation nationale.

Ce dernier a rappelé qu’il  ne s’agit pas du premier lot que l’organisation  Alesco apporte les Comores dans le domaine de l’éducation. « Cette organisation avait fourni au pays la plateforme éducatif appelé  Clasera. A travers cette organisation les Comores peuvent bénéficiers des aides dans l’avenir », estime-t-il.

Le professeur Mohamed Djemni, membre de cette organisation, a exprimé en vidéoconférence ses satisfactions d’avoir soutenu l’éducation des Comores en cette période de crise sanitaire du covid-19. « Ces activités font partie de nos objectifs de soutenir les pays membres pour un système éducatif moderne à travers des outils de la technologie  surtout dans cette période de crise sanitaire », a-t-il souligné.

Nassuf. M. Abdou

Laisser un commentaire