ALFAJR QUOTIDIEN – Journal d'information quotidien comorien

Exercice budgétaire 2021 : 52% des objectifs annuels atteints pour les deux premiers trimestres

50% pour la direction générale des douanes, 50% pour l’administration générale des impôts et des domaines, 54 % pour le trésor  public et 33% pour les sociétés d’Etat, pour l’ensemble des objectifs annuels atteints pour les  deux premiers trimestres de 2021. C’est ce qu’a  annoncé  le ministre des finances Said Ali Said Chayhane lors d’un séminaire d’analyse et évaluation de l’exercice budgétaire 2021.

C’est un élan pour la croissance économique du pays qui se profile à travers les services de l’exercice financier de l’Etat. Au terme des deux premiers trimestres de l’année 2021, les objectifs globaux annuels sont atteints à 52% par rapport à la loi des finances 2021. « La profondeur des analyses et la qualité des réactions de l’assistance confirme le respect. Nous avons été tenus par rapport à la loi des finances le résultat globale dépasse les 50% pour se situer à 52% des objectifs annuels.  Il s’agit d’un motif de satisfaction au regard des tableaux dans lesquels  pas mal  d’analyses ont été  menées   par le  monde de la finance qui prenaient  en compte certes  le climat hostile de la crise sanitaire sans précédent », a expliqué le ministre des finances et du budget.  « Des marges importantes sont à notre porté, les tableaux des reformes de différentes administrations doivent  nous permettre de nous surpasser et de réaliser pleinement les projections internes qui sont estimées à 63 milliards  l’année »,  a avancé l’argentier du pays, Said Ali Said Chayhane.  

Le ministre des finances s’est réjoui, et s’est  dit  confiant quant  à l’apport considérable des services financiers  contribuant  aux caisses de l’Etat pour la période de six mois.  La direction générale des douanes a réalisé 50% des  objectifs globaux, le trésor public a atteint lui seul 54% des objectifs, pour l’AGID 50% des objectifs  et enfin pour les sociétés d’Etat ont réalisé 33,35%  des objectifs. « L’administration générale des impôts et des domaines (AGID) a  atteint le seuil de  1 milliard de francs comoriens le mois de juin dernier », a précisé le ministre des finances.  

Nassuf. M. Abdou

 

Laisser un commentaire